Castard: "Il ne faudra rien lâcher"

  • A
  • A
Castard: "Il ne faudra rien lâcher"
@ Maxppp
Partagez sur :

VOLLEY - L'AS Cannes se rend à Tours pour la finale aller de la Ligue A.

VOLLEY - L'AS Cannes se rend à Tours pour la finale aller de la Ligue A.Ludovic, comment est-ce que vous abordez cette finale aller face à Tours ?Ils sont favoris, mais on se sent bien, on est assez confiant. On ne se prend pas trop la tête.Votre statut d'outsider, couplé à l'invincibilité de Tours à domicile et leur domination tout au long de la saison, vous font-ils peur ?Non, pas du tout. Bien au contraire car on aime bien quand c'est chaud, comme à Saint-Quentin en quarts de finale ou à Sète en demies. Ça nous va bien de jouer à l'extérieur, on aime ça, les matches de haut niveau devant 3 000 spectateurs. Au match aller, en saison régulière, on perd 3-1, mais c'était un match assez serré. On sait que ça va être très dur, mais il ne faudra rien lâcher.Si vous avez perdu à l'aller, vous vous êtes imposés au retour (3-2). Est-ce que c'est un match sur lequel vous vous êtes appuyés pour préparer cette finale aller ?On a la séance vidéo tout à l'heure, à 17h (mardi, ndlr). Au match retour, le jeune Swan Ngapeth ne jouait pas, c'est quand même un élément important, qui joue très bien. On sait qu'il y a beaucoup d'échanges dans cette équipe. Les remplaçants peuvent rentrer à tout moment et être aussi bons. On avait gagné 3-2, mais c'était un match assez chaud, assez serré. Peut-être qu'on va essayer de s'appuyer là-dessus..."On a mérité d'être en finale"Quelles sont les clés de la rencontre selon vous ?On a les mêmes caractéristiques. Ils ont un très bon service, on peut également avoir un très bon service. Ils sont très bons au bloc, on peut avoir un très bon bloc aussi. Je pense que ça va se jouer sur l'axe service-réception-bloc.L'avantage du terrain des Tourangeaux a-t-il son importance ?Pour nous, ce n'est pas trop un avantage, ce n'est que du bonheur, du spectacle, il y aura du monde, ça nous dérange pas plus que ça. Je pense qu'après avoir connu un public comme celui du Barrou (salle de Sète), un chaudron où ça saute dans tous les sens, où a gagné deux fois, ça ne va pas trop nous déstabiliser. C'est plutôt l'enjeu qui est bien.Le groupe est confiant à l'heure d'aborder cette première manche ?On est là, on n'a rien à perdre. On a fait un joli parcours jusqu'à maintenant après une saison irrégulière avec des hauts, des bas, des blessures. Par rapport à tout ça, on est quand même content d'être là. On est passé par des moments très difficiles, des moments de douleur, de joie. Franchement, je ne dirais pas qu'on se satisfait d'être là, mais ce parcours fait qu'on a mérité d'être là et on va essayer d'aller jusqu'au bout.