Casper se libère

  • A
  • A
Casper se libère
Partagez sur :

Privé de victoire depuis le début de la saison, Jimmy Casper a ouvert son compteur en 2011 en s'imposant jeudi, lors du Grand Prix de Denain. Une course que le sprinteur de Saur-Sojasun connaît bien puisqu'il s'y était déjà imposé en 2005, 2006 et 2009. Cette fois, le Picard s'est imposé devant Romain Feillu et le Lituanien Aidis Kruopis.

Privé de victoire depuis le début de la saison, Jimmy Casper a ouvert son compteur en 2011 en s'imposant jeudi, lors du Grand Prix de Denain. Une course que le sprinteur de Saur-Sojasun connaît bien puisqu'il s'y était déjà imposé en 2005, 2006 et 2009. Cette fois, le Picard s'est imposé devant Romain Feillu et le Lituanien Aidis Kruopis. A bientôt 33 ans, il les fêtera le 28 mai prochain, Jimmy Casper est toujours l'un des sprinteurs les plus efficaces du peloton français. Le Picard l'a encore prouvé jeudi sur les routes du Grand Prix de Denain - Porte de Hainaut. Si cinq échappés -Steven Tronet (Roubaix-Lille Métropole), Romain Mathéou (Saur-Sojasun), Grégory Joseph (Topsport-Vlaanderen), Will Routley (Spidertech) et Giorgio Brambila (De Rosa-Ceramica Flaminia)- ont longtemps cru pouvoir arriver au bout, ils ont finalement été repris à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée. Et Casper, grand habitué des lieux puisqu'il s'y est déjà imposé à trois reprises, n'a laissé à personne d'autre le loisir de franchir la ligne en premier, même si ce fut juste. "J'avais choisi de prendre la roue de Leigh Howard (quatrième) parce que je savais que HTC avait décidé de prendre la situation en main. J'ai lancé mon sprint à 280m de la ligne et soudain à 10m de l'arrivée, j'ai senti que Romain Feillu me remontait. J'ai jeté mon vélo sur la ligne, mais vraiment je n'étais plus du tout sûr de ma victoire... J'ai cru qu'il m'avait remonté et je me suis mis à gamberger. Finalement, les journalistes présents et les commissaires m'ont confirmé que j'avais bien gagné, a ainsi confié dans un communiqué publié par son équipe le coureur de Saur-Sojasun, pour qui ce succès fait figure de soulagement après un début de saison décevant: "Et là, c'était comme une délivrance. J'ai craqué, j'ai tout lâché et j'ai pleuré dans les bras de mon père, qui était présent à Denain. Cette victoire, il fallait qu'elle arrive !" Victorieux devant son ancien équipier chez Agritubel, Romain Feillu (Vacansoleil), et le Lituanien Aidis Kruopis (Landbouwkrediet), Casper renoue ainsi avec la victoire dans le Nord, après ses succès en 2005, 2006 et 2009. Lauréat la saison dernière, le coureur local Denis Flahaut (Lille Roubaix Métropole) a cette fois dû se contenter de la cinquième place. De son côté, le vainqueur du jour remonte à la troisième place du classement de la Coupe de France avec 50 points. Une épreuve qu'il a déjà remportée en 2009. Le coureur de la Cofidis, Tony Gallopin, est quant à lui toujours en tête avec 85 points, devant Romain feillu (60 pts). Mais la donne pourrait évoluer dès ce week-end avec deux épreuves bretonnes au programme: le Tour du Finistère samedi et le Tro Bro Léon dimanche.