Carroll, talent perturbé

  • A
  • A
Carroll, talent perturbé
Partagez sur :

Nouvelle star de Newcastle, qui reçoit Arsenal mercredi en 8e de finale de la Carling Cup, Andy Carroll a certes inscrit cinq buts en neuf matches de Premier League, dont un triplé lors de son deuxième match. Mais l'avant-centre des Magpies a aussi fait parler de lui hors des terrains. Condamné à une amende de 5 000 livres pour une rixe en boîte de nuit, le voilà contraint d'habiter chez son capitaine Kevin Nolan...

Nouvelle star de Newcastle, qui reçoit Arsenal mercredi en 8e de finale de la Carling Cup, Andy Carroll a certes inscrit cinq buts en neuf matches de Premier League, dont un triplé lors de son deuxième match. Mais l'avant-centre des Magpies a aussi fait parler de lui hors des terrains. Condamné à une amende de 5 000 livres pour une rixe en boîte de nuit, le voilà contraint d'habiter chez son capitaine Kevin Nolan... Les supporters des Magpies pensent avoir trouvé en Andy Carroll le digne successeur d'Alan Shearer. Si ces conclusions sont peut-être un peu hâtives - même si le légendaire striker a déjà adoubé son cadet, qui n'a pas eu peur de prendre lui aussi le symbolique numéro 9 - une chose est sûre : le buteur de Newcastle est bien le nouveau bad boy de la Premier League. Auteur du but de la victoire à West Ham le week-end dernier (2-1), le gamin de Gateshead a connu une semaine des plus mouvementées. Condamné à une amende de 5 000 livres (5 600 euros environ) pour une rixe dans une boîte de nuit en décembre 2009, Carroll a aussi été exclu de son domicile il y a dix jours après avoir blessé sa compagne au visage. Depuis, la nouvelle coqueluche de Newcastle habite chez son capitaine, Kevin Nolan, a vu sa voiture brûlée et la porte du garage de son nouvel hôte recouverte de graffitis. D'un capitaine à l'autre, Carroll a largement fait évoluer ses sentiments en tout cas. En mars 2009, Steven Taylor, porteur du brassard à l'époque, avait eu la mâchoire cassée par son coéquipier, qui s'en était lui tiré avec une fracture de la main. Une sacrée histoire donc pour l'attaquant de 21 ans, qui avait largement contribué à la montée des siens en Premier League en inscrivant 17 buts en 39 matches de Championship. Auteur d'un triplé lors du deuxième match de la saison, face à Aston Villa (6-0), le longiligne avant-centre aux proportions de mini-Peter Crouch (1,91 m, 65 kg) n'a pas encore eu les faveurs de Fabio Capello. Nolan-Carroll, une cohabitation qui roule ! Mais le sélectionneur anglais a hésité à l'appeler pour le dernier match face au Monténégro, expliquant que Carroll devait encore poursuivre son apprentissage à Newcastle. Si les récents évènements hors du terrain ont sûrement conforté le technicien italien dans sa position, la nouvelle star bénéficie du soutien indéfectible de son coach en club. "Le plus important est de le soutenir et de le conseiller pour qu'il continue à être bon à l'entraînement et en match, a ainsi déclaré l'entraîneur des Magpies Chris Hughton dans les colonnes de l'Independent. Nous sommes dans un environnement où le sport a changé, puisque tout est plus que jamais mis en évidence. Tel est le monde dans lequel on vit, et cela affecte beaucoup le football." Philosophe, le coach... Toutefois, mieux vaut faire preuve de diplomatie avec un tel joyau, puisque Carroll a paraphé en début de saison un nouveau contrat de cinq ans avec Newcastle. Un pari sur l'avenir, même si la tempête médiatique qui s'abat autour de lui va devoir cesser pour lui permettre d'avancer sereinement. Mais chez les Magpies, la poursuite de la cohabitation entre Nolan et Carroll pourrait quand même être vue d'un bon oeil. A West Ham, l'hébergeant a ouvert la marque et l'invité au catogan a clôturé la marque. Reste à demander l'avis de la femme du capitaine...