Carrasso et l'esprit de groupe

  • A
  • A
Carrasso et l'esprit de groupe
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Derrière Lloris et Mandanda, le Bordelais assume son rôle de 3e gardien.

EQUIPE DE FRANCE - Derrière Lloris et Mandanda, le Bordelais assume son rôle de 3e gardien.Le temps de quelques matches, Cédric Carrasso sera le dernier des derniers remparts. Mais il n'est nullement frustré à l'idée de passer la Coupe du monde 2010 sur le banc de touche. Il s'est au contraire préparé à tout pour remplir son rôle: aider les autres. Derrière Hugo Lloris le titulaire et Steve Mandanda le remplaçant, le portier de Bordeaux sait bien qu'il sera le troisième gardien de l'équipe de France en Afrique du Sud. Celui qui, sauf blessures des deux autres, ne jouera jamais. Un rôle ingrat ? Pas pour lui, même si bien sûr il aurait préféré débuter les rencontres. "A priori, il y a une hiérarchie qui est définie depuis un moment. La logique veut que Steve soit deuxième, nous on le sent comme ça. Parfois, il n'y a pas besoin de dire les choses", a-t-il récemment expliqué. Déjà appelé chez les Bleus avant le Mondial, le gardien de but des Girondins n'a jamais eu l'occasion d'entrer en jeu. Mais il ne s'offusque pas de sa situation. "Comment être demandeur de quelque chose ? Je représente déjà la France dans un groupe. Je suis là pour vivre une aventure. Ma sélection, c'est d'être dans le groupe, a-t-il assuré. Mon rôle est tellement bien clair et bien ancré dans ma tête que je n'arrive pas à me projeter sur autre chose [...] J'ai bien cloisonné les priorités." Son rôle, Cédric Carrasso s'y est donc préparé. Et c'est peut-être ce qui a fait pencher la balance en sa faveur quand Raymond Domenech a dû faire un choix entre lui et Mickaël Landreau, également présent dans la première liste de trente dévoilée par le sélectionneur des Bleus. "Ça se passe très bien avec Mandanda""C'est d'abord un travail mental, se dire que chacun dans ce groupe a un rôle bien défini, a-t-il déclaré. Je connais mon rôle, je vais être au service de l'équipe, au service du groupe en dehors des matches pour aider ceux qui seront sur le terrain à être plus performants." A 28 ans, Cédric Carrasso est l'aîné des trois gardiens puisque Hugo Lloris a 23 ans et Steve Mandanda 25. Il pense devoir porter son attention avant tout sur eux. "(Il faut) être prêt à avoir cette relation différente avec mes collègues gardiens, qui sont beaucoup plus jeunes que moi, et essayer d'apporter mes petites expériences que j'ai connues avant eux. Pas forcément sur les matches, mais dans la vie de tous les jours", a-t-il détaillé. Il assure que son histoire particulière avec Steve Mandanda, qui l'a remplacé dans la cage de l'OM en 2007 quand il s'est gravement blessé avant de devenir le titulaire du poste, n'affectera pas son comportement. "Ça se passe très bien, a-t-il assuré. Avec Steve, on était dans le même club, je me suis malheureusement blessé, il m'a remplacé, il a été très bon et il a mérité de garder sa place. C'est la loi du football, il n'y a jamais eu de problème." Mais il n'est pas prêt à aider seulement les gardiens: "On est là pour apporter au groupe (...) pour apporter ce petit truc qui peut faire la différence à un moment donné. Si je peux me faire bombarder dix minutes par les attaquants et que le lendemain, le gars la met au fond, je serai content."