Capoue: "Un nouveau cycle"

  • A
  • A
Capoue: "Un nouveau cycle"
Partagez sur :

Transfuge du FC Nantes-Atlantique cet été, après six ans passés dans l'Ouest, Aurélien Capoue arrive à Boulogne-sur-Mer pour apporter son expérience dans un groupe qui pourrait viser le podium, dans la foulée de la saison passée. Le Guadeloupéen se veut toutefois prudent, face à la forte concurrence de ce championnat de Ligue 2 version 2011-2012.

Transfuge du FC Nantes-Atlantique cet été, après six ans passés dans l'Ouest, Aurélien Capoue arrive à Boulogne-sur-Mer pour apporter son expérience dans un groupe qui pourrait viser le podium, dans la foulée de la saison passée. Le Guadeloupéen se veut toutefois prudent, face à la forte concurrence de ce championnat de Ligue 2 version 2011-2012. Aurélien, pourquoi avoir choisi de rejoindre Boulogne-sur-Mer cet été ? Disons que ça s'est fait rapidement. Michel Estevan m'a appelé pendant les vacances et m'a présenté son projet pour Boulogne-sur-Mer. Le club partait sur un nouveau cycle après le départ de Grégory Thil, et mon profil l'intéressait. Donc devant ce projet et cette marque de confiance envers moi, je n'ai pas hésité longtemps et ça s'est fait rapidement. J'ai été très bien accueilli, dans un super groupe. Donc je donne le maximum pour m'intégrer, et pour l'instant je suis ravi d'être ici. Quels sont les objectifs de Boulogne-sur-Mer cette saison ? Avant tout, se maintenir. Quand on voit les grosses équipes qui sont descendues, on se dit qu'on est parti pour un championnat assez relevé, avec au moins sept, huit équipes qui peuvent prétendre monter. Donc même si on a un bon groupe, le principal sera d'abord d'assurer le maintien. Quand on y sera parvenu, on verra comment les choses se présenteront pour nous. Le début du championnat sera en tout cas très important. Et avez-vous des objectifs individuels ? Prendre du plaisir. Je veux surtout essayer d'apporter quelque chose à cette équipe, un petit plus par mon expérience. Après, je n'ai pas d'objectifs de passes décisives ou autres. Je veux juste donner le maximum de moi-même, et faire briller l'équipe pour qu'on puisse réaliser une belle saison. "Je pense que je vais me plaire ici" Comment jugez-vous le niveau de ce championnat de Ligue 2 ? C'est un championnat de qualité, avec de belles équipes qui viennent de descendre. Donc ça s'annonce relevé. Maintenant, je pense que le championnat sera moins physique que ces dernières années, et sans doute plus basé sur le jeu. Du coup, il risque de ne plus y avoir vraiment de différence sur une ou deux rencontres, un peu à l'image des matches de Coupes. Vous avez passé six ans à Nantes. Quel bilan y faites-vous de votre passage ? Un bilan assez mitigé. J'ai eu de bonnes périodes comme de mauvaises, que ce soit sur un plan personnel ou collectif. Les résultats ont été assez difficiles depuis trois, quatre ans là-bas, du coup les joueurs et le groupe en général n'ont pas vraiment été mis en confiance. Maintenant, c'est une page qui se tourne pour moi, parce qu'après six ans passés à Nantes, ça reste difficile de quitter le club. J'ai toujours une maison là-bas, donc j'y retournerai à l'avenir, mais ce sera juste pour le tourisme. Autre question qui "fâche": vous êtes parti de la sélection guadeloupéenne suite à pas mal de désaccords. Comment avez-vous vécu la campagne de la sélection en Gold Cup ? A dire vrai, étant en vacances, j'ai vécu ça de loin. Mais c'est clair que je ne suis pas content que ça se soit mal passé pour les joueurs, parce que j'avais beaucoup d'amis là-bas. Maintenant, je ne vais pas vous cacher que je suis effectivement parti de la sélection en mauvais termes. Mais surtout avec une personne, l'entraineur. J'ai dit ce que j'avais à lui dire, sans toutefois lui manquer de respect, car pour moi on ne peut pas se comporter face à un groupe comme il l'a fait, même pour avoir des résultats. La page de la sélection est en tout cas tournée pour moi. Vous qui avez surtout connu l'ouest et le centre de la France, comment vivez-vous votre arrivée dans le grand Nord, au niveau du climat ? Pour l'instant ça ne change pas trop, parce qu'il fait beau. J'avais un avis assez pessimiste sur le climat en arrivant ici, mais maintenant que je découvre la région, je la trouve très belle avec beaucoup d'endroits sympa. Le temps sera sûrement plus rude en hiver, mais je pense que je vais me plaire ici pendant trois ans.