Cap sur l'Europe

  • A
  • A
Cap sur l'Europe
Partagez sur :

Auteurs d'un sans-faute en Championnat, avec cinq victoires glanées en autant de rencontres disputées, Tours et Poitiers tenteront d'étendre leur niveau de jeu à l'échelon européen, lors de la première journée de Ligue des champions. Le champion de France en titre ouvre les hostilités, mercredi, sur le terrain de Ceske Budejovic tandis que son dauphin tourangeau lui emboîtera le pas le lendemain face au ACH Volley Ljubljana.

Auteurs d'un sans-faute en Championnat, avec cinq victoires glanées en autant de rencontres disputées, Tours et Poitiers tenteront d'étendre leur niveau de jeu à l'échelon européen, lors de la première journée de Ligue des champions. Le champion de France en titre ouvre les hostilités, mercredi, sur le terrain de Ceske Budejovic tandis que son dauphin tourangeau lui emboîtera le pas le lendemain face au ACH Volley Ljubljana. Tourangeaux et Poitevins n'ont pas mis longtemps à prendre leurs aises dans ce championnat de France, version 2011-12. Intraitables et imperturbables depuis le début de saison, les cadors de l'élite doivent à présent s'affairer à étendre leurs bonnes dispositions en Ligue des champions, à partir de mercredi, face à des adversaires d'un tout autre gabarit. Un an après s'être extrait d'un groupe de la mort composé par Belgorod, Trévise et Istanbul, le TVB espère réitérer pareille performance au sortir d'une poule plus abordable, dans laquelle figurent Belchatow, Ljubljana et Budva, mais qu'il convient de ne pas sous-estimer. "L'an dernier, c'était extrêmement difficile. Cette année, c'est pour le moins compliqué", confirmait d'ailleurs Pascal Foussard, le manager du club tourangeau, en conférence de presse, avant de dresser un rapide portrait des futurs adversaires du TVB. "Les Polonais, qui sont des habitués du Final Four, sont les grands favoris. Et les Slovènes, qui ont pour entraîneur celui de l'équipe nationale serbe et disposent de trois internationaux serbes, ne seront sûrement pas à négliger. En outre, les Monténégrins, que l'on pourrait juger plus à notre portée, étaient en play-offs en 2011". Autant dire que la mission qualification ne s'apparente guère à une simple formalité et que les Tourangeaux seraient inspirés de répondre présents lors cette première journée européenne face aux Slovènes, jeudi, et ce malgré l'avantage du terrain. D'autant qu'un premier succès permettrait d'injecter une bonne dose de confiance dans les veines des Tourangeaux avant un déplacement des plus périlleux à Belchatow, une semaine plus tard. Prudent, Poitiers devra l'être tout autant face à Ceske Budejovic, mercredi, pour sa première apparition en Ligue des champions. Pour cela, Nicolas Maréchal et consorts devront afficher un état d'esprit exemplaire, le même entrevu face à Montpellier (3-1) quelques jours plus tôt, lors de la cinquième levée de Ligue A. "Nous avons gagné le combat mental, c'était important avant de partir vers une nouvelle aventure qu'est la Ligue des champions. C'est toujours plus facile de construire une équipe dans une dynamique de victoires", confessait Olivier Lecat sur le site officiel du Stade Poitevin. Une chose est sûre, cette première confrontation face aux Tchèques permettra d'en savoir un peu plus sur les ambitions européennes de Poitiers, avant deux rencontres jugées plus périlleuses face à Cuneo, le club d'Earvin Ngapeth, et Unterhaching.