Cantona, un King à New York

  • A
  • A
Cantona, un King à New York
Partagez sur :

Retraité depuis 1997, Eric Cantona a décidé de remettre un pied dans le milieu du football... aux Etats-Unis. L'ancien joueur emblématique de Manchester United a été nommé mercredi directeur sportif du New York Cosmos, équipe mythique des années 1970 où ont évolué des stars comme Franz Beckenbauer, Giorgio Chinaglia, Johan Neeskens et Pelé, désormais président d'honneur de la franchise.

Retraité depuis 1997, Eric Cantona a décidé de remettre un pied dans le milieu du football... aux Etats-Unis. L'ancien joueur emblématique de Manchester United a été nommé mercredi directeur sportif du New York Cosmos, équipe mythique des années 1970 où ont évolué des stars comme Franz Beckenbauer, Giorgio Chinaglia, Johan Neeskens et Pelé, désormais président d'honneur de la franchise. La renaissance du New York Cosmos est en marche. Après Pelé, c'est au tour d'Eric Cantona d'adhérer au projet de reconstruction de l'équipe phare des années 1970 du championnat américain de football, la North American Soccer League, ancêtre de l'actuelle Major League Soccer où évolue aujourd'hui Thierry Henry. L'ancien n°7 emblématique de Manchester United, qui avait pris sa retraite de joueur professionnel en 1997, a été nommé mercredi directeur sportif de la franchise new-yorkaise. L'ex-sélectionneur de l'équipe de France de beach soccer aura "la responsabilité de tous les dossiers concernant le football, y compris la composition de l'équipe première", précise le club. Un vaste chantier puisque le New York Cosmos, qui au siècle dernier a accueilli des stars comme Franz Beckenbauer, Giorgio Chinaglia et Johan Neeskens, a disparu de la circulation depuis 1985 avant que Pelé, lui aussi ancien joueur de l'équipe et désormais président d'honneur, n'annonce son retour en août dernier. "Je suis très honoré de faire partie du club légendaire du New York Cosmos. C'est un grand projet, un projet merveilleux [...], se réjouit Eric Cantona, 44 ans, sur le site de l'équipe. Je ferai tout ce qui est en mon possible pour contribuer à ce que nous retrouvions la place de n°1 aux Etats-Unis et, dans les années à venir, à ce que nous devenions l'un des meilleurs clubs au monde." Pas simple, puisque la franchise new-yorkaise, qui souhaite intégrer la MLS en 2013, n'a pour l'instant aucun joueur dans son effectif et ne dispose plus de stade. Mais le "King", acteur à ses heures perdues, a un rêve. Un rêve américain. Et il compte bien le réaliser.