"Cantona ne doit pas jouer l'économiste"

  • A
  • A
"Cantona ne doit pas jouer l'économiste"
@ REUTERS
Partagez sur :

Christine Lagarde a condamné l’initiative de l’ancien footballeur de vider ses comptes bancaires.

La ministre des Finances Christine Lagarde s’est montrée très sévère vis-à-vis de la "révolution" organisée par Eric Cantona. L’ancien footballeur a en effet lancé il y a quelques semaines un appel aux citoyens pour vider tous leurs comptes en banque le 7 décembre prochain.

"Cantona n'est pas à une provocation près"

"Je ne me risque pas à jouer au football et Eric Cantona devrait éviter de jouer à l'économiste", a commenté sèchement Christine Lagarde. "Cantona n'est pas à une provocation près. C'est un immense footballeur, je ne suis pas sûre qu'il faille le suivre dans toutes ses suggestions non plus. Chacun son métier : il y en a qui jouent magnifiquement au football, je ne m'y risquerais pas, je crois qu'il faut intervenir chacun dans sa compétence", a-t-elle ajouté.

L’initiative d’Eric Cantona est largement relayée sur le web. Le compte Facebook de l’événement compte ainsi plus de 27.000 inscrits. Pour le sportif devenu comédien, "le système est bâti sur le pouvoir des banques donc il doit être détruit par les banques. C'est-à-dire qu'au lieu qu'il y ait trois millions de gens qui aillent dans la rue, ces trois millions de gens vont à la banque, ils retirent leur argent, et les banques s'écroulent".

Pas d’inquiétude pour les financiers

Malgré la bonne diffusion sur le web de l’initiative, les banques ne semblent pas vraiment inquiètes. "Je ne crois pas un instant que cela puisse déclencher une crise de liquidité", assure Christophe Nijdam, analyste d'AlphaValue. "Je suis plus inquiet par la crise de liquidité des banques, liée, pour de mauvaises raisons, aux risques de la dette souveraine".