Cancellara sur un train d'enfer

  • A
  • A
Cancellara sur un train d'enfer
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - Le Suisse remporte Paris-Roubaix pour la deuxième fois.

CYCLISME - Le Suisse remporte Paris-Roubaix pour la deuxième fois. Fabian Cancellara a écoeuré ses adversaires dimanche sur Paris-Roubaix. Tom Boonen a capitulé à une cinquantaine de kilomètres du vélodrome de Roubaix, incapable, comme tous les autres outsiders de cette 108e édition de l'Enfer du Nord, de suivre le rythme de la fusée helvète, mise en orbite pour remporter pour la deuxième fois de sa carrière, après 2006, la Reine des classiques où il succède à Boonen. Après le Grand Prix E3 et le Tour des Flandres, remportés à la pédale devant Boonen, Cancellara a donc validé son incroyable triptyque par cet exceptionnel numéro en solo. Presque une formalité pour le triple champion du monde du contre-la-montre (2006, 2007, 2009) qui, le vent dans le nez, a avalé les pavés nordistes avec une insolente facilité. Boonen surpris comme un bleu De nouveau au programme du jour, le bras de fer entre Spartacus et le champion de Belgique, n'aura duré qu'une quinzaine de kilomètres. Pas plus. Alors que Wynants (Quick Step), Hunt (cervelo), Sutton (Sky) et Hansen (Columbia), les derniers rescapés d'une échappée précoce qui a compté 19 unités, jetaient leurs dernières forces dans la bataille, le Suisse testait une première fois ses adversaires à 63 kilomètres de l'arrivée dans le secteur pavé n°13 de Beuvry-la-Forêt. Cancellara mettait rapidement fin au suspense en surprenant Boonen, installé en queue de groupe pour se ravitailler, d'un démarrage imparable à 50 kilomètres de l'arrivée. La réaction de l'Anversois était trop tardive. Son rival s'envolait déjà vers la victoire après avoir déposé Sébastien Hinault (AG2R-La Mondiale), neuvième au final et premier Français, Leif Hoste (Omega Pharma-Lotto) et Bjorn Leukemans (Vacansoleil). Derrière, la poursuite peinait à s'organiser, les battus se contentant des places d'honneur, la deuxième pour le Norvégien Thor Hushovd (Cervélo) plus rapide sur le vélodrome de Roubaix que l'Espagnol Juan Antonio Flecha (Sky), troisième.