Cammas, champion 2010 ?

  • A
  • A
Cammas, champion 2010 ?
Partagez sur :

La traditionnelle Soirée des champions récompensera lundi soir dans le cadre du Salon nautique de Paris les marins ayant marqué l'année vélique 2010. Parmi eux le marin de l'année, titre honorifique qui semble promis à Franck Cammas, détenteur du Trophée Jules-Verne et vainqueur de la Route du Rhum.

La traditionnelle Soirée des champions récompensera lundi soir dans le cadre du Salon nautique de Paris les marins ayant marqué l'année vélique 2010. Parmi eux le marin de l'année, titre honorifique qui semble promis à Franck Cammas, détenteur du Trophée Jules-Verne et vainqueur de la Route du Rhum. Traditionnellement organisée le lundi du Salon nautique de Paris, qui a ouvert ses portes ce samedi, la Soirée des champions, jusqu'ici délocalisée dans Paris, intègre cette année le Parc des Expositions de la Porte de Versailles, l'occasion pour la Fédération française de Voile et son président Jean-Pierre Champion de récompenser tous les marins tricolores ayant marqué de leur empreinte l'année 2010. Dans son souci d'éclectisme, la FFV distingue généralement toutes les disciplines de la voile, de la voile légère au large en passant par la planche et le match-race, mais il y a fort à parier que c'est, comme ces cinq dernières années, la course au large qui se taillera la part du lion au moment où sera décerné le titre honorifique de marin de l'année. Car si la Fédération a pris soin de ratisser large au moment de livrer sa liste des nominés (l'équipe de France de voile olympique, le véliplanchiste Antoine Albeau, Franck Cammas, Armel Le Cléac'h), il fait peu de doute que c'est Franck Cammas qui raflera la mise, tant le skipper de Groupama 3 aura marqué l'année 2010 de son empreinte, remportant en mars puis en novembre deux des trophées les plus courus de la planète voile: le Trophée Jules-Verne, avec neuf hommes d'équipage, en 48 jours, 7 heures, 44 minutes et 52 secondes, sur Groupama 3, puis la Route du Rhum le 9 novembre, sur le même trimaran configuré en version solitaire, après 9 jours, 3 heures, 14 minutes et 47 secondes d'une transat maîtrisée de bout en bout. Albeau le mérite aussi Jamais titré, l'Aixois, qui, le 10 décembre, dévoilera lors d'une conférence de presse la composition de l'équipage qui l'accompagnera sur son prochain défi, la Volvo Ocean Race 2011-12 (course autour du monde par étapes), succèderait ainsi à Michel Desjoyeaux (trois fois lauréat en 2001, 2007 et 2009), ce dernier ayant lui-même succédé à Francis Joyon (2008), Lionel Lemonchois (2006) et Vincent Riou (2005). La concurrence est pourtant de taille en 2010, de la part notamment d'un Armel Le Cléac'h qui, s'il avait remporté la Route du Rhum en monocoque (il termine... deuxième derrière Roland Jourdain), aurait sans doute pu contester à Franck Cammas ce titre de marin de l'année, lui qui, en Figaro, a signé un magnifique doublé en enchaînant succès sur la Transat AG2R (avec Fabien Delahaye) puis sur la Solitaire du Figaro. Concurrence également de la part d'un homme quasiment chaque fois nominé, mais jamais élu, l'impressionnant Antoine Albeau, qui, cette année, a remporté ses 17e et 18e titres de champion du monde de planche à voile, ce qui en fait l'un des sportifs français les plus titrés de l'histoire. Le véliplanchiste de l'île de Ré présente juste l'inconvénient d'évoluer dans une discipline bien moins médiatisée que ne l'est la course au large, il reviendra l'année prochaine...