Camara, le "supersub"

  • A
  • A
Camara, le "supersub"
Partagez sur :

Il n'a pas encore débuté un match de Ligue 1 cette saison, pourtant il est le meilleur buteur de Montpellier avec trois réalisations. Comme son équipe, qui occupe la tête du championnat de France, Souleymane Camara est en pleine confiance. Et il prétend à une place de titulaire, samedi soir, à Brest, dans le cadre de la sixième journée.

Il n'a pas encore débuté un match de Ligue 1 cette saison, pourtant il est le meilleur buteur de Montpellier avec trois réalisations. Comme son équipe, qui occupe la tête du championnat de France, Souleymane Camara est en pleine confiance. Et il prétend à une place de titulaire, samedi soir, à Brest, dans le cadre de la sixième journée. "Très sollicité cette semaine", d'après l'attachée de presse de Montpellier, Souleymane Camara n'a pas daigné répondre à nos questions. Mais on ne lui en veut pas. L'attaquant du MHSC est sous le feu des projecteurs depuis le début de la saison. Parce que son équipe occupe la première place du championnat de France depuis la troisième journée. Parce qu'il est le meilleur buteur de sa formation avec trois réalisations. Heureusement pour nous, pour mieux connaître Camara, on n'est pas obligé de converser avec lui. Alors on a appelé Younès Belhanda, l'un de ses coéquipiers et, sans nul doute, amis... "Souleymane, c'est un mec formidable. Il a un grand coeur, il est super-sympa. Je le kiffe !" Meneur de jeu, Younès Belhanda est titulaire à Montpellier. Pas Souleymane Camara. Le Sénégalais n'a pas débuté un seul match en Ligue 1 cette saison. "Il a marqué trois buts sur des entrées, ça me fait très plaisir, confesse Belhanda. C'est vrai, il y a onze joueurs qui doivent être titulaires, après il y a les remplaçants. Mais bon, à chaque fois qu'on fait appel à lui, il est toujours là. Je suis très content pour lui." Avec une réalisation toutes les quarante minutes, Camara est l'attaquant le plus efficace de la L1. Il n'y a pas photo. Cependant, il ne souhaite pas se contenter d'un statut de joker. "Joker ? C'est un mot qui ne me plaît pas trop", corrige l'intéressé, dans les colonnes du Midi Libre. "Chaque joueur a envie de débuter, de jouer", explique Souleymane Camara, qui paye cash son exercice 2010-11 durant lequel il n'a trouvé le chemin des filets qu'à quatre reprises. "Je ne veux pas me chercher d'excuses. L'an passé, j'ai fait une mauvaise saison, c'est tout", reconnaît sans difficulté le natif de Dakar, âgé de 28 ans. Mais alors, d'où lui vient cette subite transformation ? "J'ai la réussite. Tout ce que je tente, ça marche. C'est aussi parce que j'ose plus par rapport à l'an dernier..." L'ancien attaquant de Nice, où il ne s'est pas imposé entre 2005 et 2007, a le mérite de ne jamais baisser les bras, malgré les railleries sur sa maladresse, en se disant: "Il va falloir s'accrocher, montrer, gagner sa place". On ne sait pas encore si René Girard, l'entraîneur de Montpellier, lancera Souleymane Camara dès le coup d'envoi à Brest, samedi soir, lors de la sixième journée du Championnat. En revanche, on sait que le technicien montpelliérain a toujours confiance en son numéro 19, qu'il aime son profil d'attaquant qui ne rechigne pas à la tâche, et donc que celui-ci est "potentiellement titulaire.""Aujourd'hui, on me parle de titularisation. Il n'y a pas si longtemps que ça, on me parlait d'autre chose...", tempère Girard. Avec trois rencontres à venir en une semaine et la suspension de Geoffrey Dernis à Ajaccio mercredi, Camara finira bien par avoir sa chance. Il faudra alors qu'il la saisisse pour de bon.