Camara: "L'apprentissage est compliqué"

  • A
  • A
Camara: "L'apprentissage est compliqué"
Partagez sur :

Arrivé à Guingamp en provenance de Niort, Mamadou Camara (23 ans) découvre depuis quelques mois l'exigence de la L2. Alors que le club breton (15e) reçoit l'AS Monaco (20e) ce lundi pour le compte de la 11e journée du championnat, le défenseur français est revenu sur le début de saison délicat de la formation entraînée par Jocelyn Gourvennec.

Arrivé à Guingamp en provenance de Niort, Mamadou Camara (23 ans) découvre depuis quelques mois l'exigence de la L2. Alors que le club breton (15e) reçoit l'AS Monaco (20e) ce lundi pour le compte de la 11e journée du championnat, le défenseur français est revenu sur le début de saison délicat de la formation entraînée par Jocelyn Gourvennec. Vous êtes à Guingamp depuis seulement quelques mois. Comment vous sentez-vous en ce début de saison ? Je me sens bien. Je suis très content d'être à Guingamp. J'ai été bien accueilli par tout le club et les joueurs. L'ambiance dans le groupe est bonne. Comment s'est déroulée votre arrivée au club ? Avez-vous eu des contacts avec des équipes de L1 lors du dernier marché des transferts ? Oui, j'ai eu des contacts sérieux avec certains clubs de L1, mais ça ne m'intéressait pas. Je voulais surtout avoir du temps de jeu. C'est pourquoi j'ai privilégié Guingamp. J'ai eu aussi d'autres pistes en L2 mais il n'y avait rien de concret. Vous qui avez connu le National avec Niort pendant deux saisons, quelles différences trouvez-vous avec la L2 ? Entre le National et la L2, il y a une grosse différence au niveau de l'impact physique et de la façon de jouer sur le terrain. C'est clairement un autre palier. En L2, les équipes jouent plus vite et beaucoup mieux. On n'a pas le droit à l'erreur à ce niveau. A Guingamp, vous côtoyez des joueurs expérimentés et habitués à la L1 comme Grégory Paisley et Lionel Mathis. Est-ce un plus pour l'expérience ? Bien sûr, j'apprends beaucoup avec eux. Ils me donnent des bons conseils. Ils ne se prennent jamais la tête et sont toujours à l'écoute pour m'aider. "Très surpris de retrouver Monaco dans cette position" L'En Avant Guingamp n'a gagné qu'un seul de ses cinq derniers matches de championnat. Comment jugez-vous le début de saison du club ? On espérait mieux de ces premiers mois. Mais ce n'est pas si mal que ça pour un promu, même si nous avons perdu des matches que l'on aurait dû gagner. L'apprentissage est compliqué car beaucoup de joueurs n'ont jamais évolué à ce niveau. Vous vous êtes néanmoins rassurés à Amiens (0-0) lors de la 10e journée... Oui, ce fut un match positif. Mais malgré notre domination, nous n'avons pas gagné. C'est tout de même satisfaisant car nous sommes invaincus depuis deux rencontres. Contre Monaco ce lundi en match de clôture de la 11e journée, la victoire est indispensable contre un concurrent direct pour le maintien, non ? Oui, il faut avant tout prendre les trois points. Si on veut réussir à se maintenir, cela passera par des succès à domicile. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Monaco a de grands joueurs dans son effectif. Le championnat est encore très serré. Si bien que des équipes du milieu de tableau peuvent rapidement se retrouver dans les premières places du classement. Comment jugez-vous le début de saison compliqué de l'ASM ? Je n'ai pas eu l'occasion de les voir jouer. Je suis très surpris de les retrouver dans cette position. Mais tout le monde se tient en si peu de points que cela peut rapidement changer. La L2 est très homogène. Cela peut donc aller très vite dans les deux sens. Sur quoi a insisté l'entraîneur Jocelyn Gourvennec cette semaine pour ce match contre Monaco ? Le coach a beaucoup insisté sur le jeu de passes lors des différentes séances d'entraînement car nous sommes une équipe qui aime produire du jeu. Mais il n'a pas insisté sur un point en particulier pour ce match contre Monaco. Il n'y a pas eu de changements dans la préparation. Il faut surtout penser aux trois points. En plus du maintien, est-ce encore trop tôt pour envisager un bon parcours en Coupe de France ? Oui, c'est prématuré. C'est vrai que nous allons bientôt rentrer dans la compétition, mais le championnat reste aujourd'hui notre priorité.