Caen n'avance pas

  • A
  • A
Caen n'avance pas
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - Arles-Avignon et Caen se sont neutralisés, lundi, lors de la 23e journée (0-0).

LIGUE 2 - Arles-Avignon et Caen se sont neutralisés, lundi, lors de la 23e journée (0-0). Ceux qui attendaient du spectacle à l'occasion de ce choc entre Arles-Avignon et Caen ont été déçus. Rien ne fut vraiment jouissif pour les spectateurs du Parc des Sports, qui ont assisté à une rencontre fade que le score reflète bien (0-0). Dommage pour les hommes de Michel Estevan, qui pouvaient en cas de victoire revenir à un point du podium avec un match en moins. Dommage également pour les Normands, qui étaient venus dans le sud pour tenter de reprendre quatre points d'avance sur Brest, dauphin dont l'ombre devient de plus en plus pressante. "Il y a des regrets, a concédé au micro d'Eurosport El Arabi, qui a trouvé la barre sur une tête avant le repos (41e). On a eu des occasions mais Arles-Avignon a bien défendu en bloc." Les Caennais peuvent s'en vouloir ne pas avoir pris davantage de risques au cours d'une rencontre que les Arlésiens ont d'abord joué pour ne pas perdre. En témoigne leurs deux seules occasions en première période: une demi-volée de Psaume (22e) et un but de Guise logiquement refusé pour hors-jeu (42e). Mais les joueurs de Franck Dumas peuvent aussi être satisfaits de ramener un point. "Tous les points sont bons à prendre, a d'ailleurs admis l'entraîneur normand. Ça a été un match bizarre. Il faut avoir un autre comportement si on veut avoir les ambitions qu'on a. On a joué mais on n'a pas été franchement ambitieux." Quand les joueurs d'Arles-Avignon se sont décidés à jouer, dans le dernier quart d'heure de jeu, ils ont posé des problèmes à la défense caennaise. Notamment sur cette action où Tafforeau, à la lutte avec Dalé, a dû mettre la main dans la surface sans que M. Cailleux n'en voie la couleur (51e). Ou sur un déboulé côté gauche d'Ayew, qui a servi Psaume dont la frappe a été repoussée par Thébaux (73e). "On savait que ça allait être un gros match dans l'engagement, a commenté Piocelle. On a fait jeu égal avec les Caennais." Un Stade Malherbe petit bras, auteur de son troisième nul consécutif, qui a dû se contenter après le repos d'une tentative de Traoré, venu buter sur Merville à bout portant (58e). Trop peu pour prétendre à mieux.