Cacau, son coeur balance

  • A
  • A
Cacau, son coeur balance
Partagez sur :

L'Allemagne affronte le Brésil, mercredi soir, à Stuttgart. Un match amical particulier pour Claudemir Jerônimo Barretto, dit Cacau, qui est né près de Sao Paulo mais vit outre-Rhin depuis plus de onze ans. "Ce sera un moment très spécial, une rencontre très émouvante", avoue l'attaquant du VfB et de la Nationalmannschaft.

L'Allemagne affronte le Brésil, mercredi soir, à Stuttgart. Un match amical particulier pour Claudemir Jerônimo Barretto, dit Cacau, qui est né près de Sao Paulo mais vit outre-Rhin depuis plus de onze ans. "Ce sera un moment très spécial, une rencontre très émouvante", avoue l'attaquant du VfB et de la Nationalmannschaft. Retour aux sources... Le match amical plein de promesses opposant l'Allemagne au Brésil, ce mercredi dès 20h45, à la Mercedes-Benz Arena de Stuttgart, aura un goût particulier dans la bouche de Cacau, Brésilien de naissance mais Allemand d'adoption. "Ce sera un moment très spécial, une rencontre très émouvante", a en effet confessé Claudemir Jerônimo Barretto de son vrai nom, lundi, dans les colonnes du bihebdomadaire Kicker Sportmagazin. Né le 27 mars 1981, à Santo André, dans l'État de Sao Paulo, cet attaquant, technique, l'oeil aiguisé, est arrivé outre-Rhin il y a onze années déjà, en provenance de Palmeiras. Cacau se souvient très bien de la Coupe du monde 1994 organisée pour la première fois aux États-Unis, remportée par la Seleçao. Il avait alors treize ans. "J'ai suivi le Mondial en entier. Avec Romario, Jorginho et Dunga. C'est cette génération qui m'a influencé", se remémore "Helmut", surnom donné par un ancien coéquipier du VfB, le Suisse Ludovic Magnin. Cependant, le buteur (il a inscrit son 71e but avec Stuttgart, samedi, devant Schalke 04) n'a jamais été appelé chez les Auriverde. Il n'a aucun regret. "Vous savez, j'ai vécu longtemps ici (en Allemagne). J'ai trouvé une nouvelle maison et je suis fier d'être allé dans cette voie." C'est au début de l'année 2009 que Cacau obtient un passeport allemand, puisqu'il avait, à ce moment-là, habité et travaillé en Allemagne depuis plus de huit ans. Joachim Löw, l'entraîneur de la Nationalmannschaft, le sélectionne dans la foulée pour des rencontres amicales contre la Chine et face aux Émirats arabes unis, puis le retient en vue de la Coupe du monde 2010, durant laquelle il marquera un but à l'Australie. La suite, malheureusement pour lui, sera marquée par des blessures aux aines. "Je n'ai plus aucun problème", tient-il à préciser aujourd'hui. Son pronostic pour ce mercredi soir ? "C'est difficile à dire... J'espère que nous (les Allemands) gagnerons." Qu'on se le dise: Cacau ne fera plus de sentiment une fois sur le terrain.