Cabaye: "On veut aller au bout"

  • A
  • A
Cabaye: "On veut aller au bout"
Partagez sur :

Au lendemain de la célébration de la victoire de la victoire en Coupe de France face à Paris, les Lillois ont repris lundi le chemin de l'entraînement, déterminés à préparer dans les meilleures conditions la venue de Sochaux mercredi pour le compte de la 36e journée. Un match qui peut en cas de victoire quasiment leur offrir le doublé, objectif avoué de Yohan Cabaye.

Au lendemain de la célébration de la victoire de la victoire en Coupe de France face à Paris, les Lillois ont repris lundi le chemin de l'entraînement, déterminés à préparer dans les meilleures conditions la venue de Sochaux mercredi pour le compte de la 36e journée. Un match qui peut en cas de victoire quasiment leur offrir le doublé, objectif avoué de Yohan Cabaye. Yohan, comment vous sentez-vous ? Tout le monde se sent très bien, avec le résultat, on sent un peu moins la fatigue. On était très heureux de se retrouver pour préparer le match de mercredi. Ce premier trophée, on l'a bien savouré, on est contents de l'avoir remporté. On a bien profité juste après et pendant la soirée, hier (dimanche, ndlr) il y a eu la mairie, c'était fantastique, on est conscients de ce qu'on a fait et on sait ce qu'il nous reste à faire aussi, mercredi, c'est un match très important aussi, il faut gagner absolument. Rudi Garcia vous avait-il donné des consignes strictes pour éviter les excès ? Le coach n'a pas besoin de rappeler ce qu'il faut faire pour bien se préparer. On sait qu'on a marqué l'histoire en remportant ce trophée, on sait aussi qu'on peut doublement la marquer en remportant un deuxième trophée. On n'en est pas très loin, il reste de gros efforts à fournir, chacun sait qu'il est très important de se reposer pour bien préparer le match de mercredi, le coach n'a pas besoin de dire quoi que ce soit pour qu'on fasse bien les choses. Vous avez suivi le résultat de Lorient-Marseille dimanche, c'était finalement l'occasion de replonger vite dans le Championnat ? Oui, déjà après notre match, on était super heureux d'avoir gagné mais de suite, on s'est dit qu'il y avait quelque chose d'énorme à faire. Inconsciemment, on s'est replongés dans les matches qu'il nous restaient en Championnat, mais c'est vrai que le match d'hier soir nous favorise encore un peu plus et nous réserve un peu plus le titre. Maintenant, il nous reste trois matches, à nous de bien les négocier et déjà prendre les trois points dès mercredi, chose qui ne va pas être facile, mais après, on sera encore plus proches du titre. Croyez-vous au discours des Marseillais qui estiment que le titre est perdu pour eux ? Je ne sais pas, on espérait une contre-performance de leur part, c'est plus ou moins le cas. C'est sûr qu'on aurait tous préféré une victoire de Lorient, mais il ne faut pas faire la fine bouche, 2-2 c'est un bon résultat, c'est un résultat qui nous fait plaisir. Nous on est prêts à prendre le maximum de points pour aller chercher le titre de champion, ça commence dès mercredi, on peut avoir six points, ça nous rapprochera à 90% du titre. "Pour avoir une équipe bien classée, il faut aussi un grand gardien" La situation sera sans doute un peu bizarre mercredi, car même si vous gagnez, vous ne serez pas champions à 100%... Donc on ne le dira pas ! On sera contents bien sûr, ça nous rapprochera encore du titre, mais il nous restera encore deux matches pour prendre un point et être champions. Déjà, jouons le match de mercredi qui ne va pas être facile, on a encore notre destin entre les mains, à nous de faire en sorte de revivre un moment comme hier à Lille avec tout notre public. Craignez-vous cette équipe de Sochaux ? C'est une très belle équipe avec de très bons joueurs. Offensivement, ils peuvent être dangereux, ces derniers temps, ils ont mis pas mal de buts sans en prendre, ça ne va pas être facile. Mais nous aussi, on a nos arguments. La fatigue et le match qu'on a eu à jouer samedi ne nous empêcheront pas d'être présents et de faire tous les efforts pour prendre la victoire, parce qu'il n'y a que ça qui nous intéresse. On veut aller au bout et chercher ce titre, donc mentalement on sera prêts, physiquement, j'espère que ça va suivre. Justement, la finale de samedi a-t-elle été fatigante ? Oui, c'était très fatigant, surtout mentalement car plus le temps passait, plus on avait peur de prendre un but. Psychologiquement, on a puisé beaucoup beaucoup, c'était très éprouvant. Mickaël Landreau a une nouvelle fois été décisif, que pensez-vous de lui ? Il a montré sur le terrain. Si on en est là, c'est aussi grâce à lui. A Sainté, il nous sort un penalty, samedi encore, il a été décisif sur les situations dangereuses qu'on a concédées. Pour avoir une équipe bien classée et remporter des trophées, il faut aussi un grand gardien, c'est ce qu'on a eu club. Comment expliquez-vous que l'équipe soit devenue cette saison une machine à gagner ? L'équipe a peu bougé, Moussa (Sow) est arrivé et nous a mis pas mal de buts, l'équipe a pris de la maturité. Il y a cette envie de toujours gagner qui nous anime et le titre de samedi va faire qu'on a envie de revivre des moments comme ça, on a l'occasion très rapidement de le faire, la victoire de samedi nous donne envie d'aller chercher d'autres victoires. Il reste trois matches contre trois candidats à l'Europe qui ne vont rien lâcher, ça va être compliqué, il faut se concentrer sur nous. Moussa Sow est à la lutte avec Kevin Gameiro pour le titre de meilleur buteur, comment voyez-vous cet intérêt individuel ? Lui, individuellement, il veut finir en tête des meilleurs buteurs, on va tout faire pour l'aider, mais il le vit bien. Ces derniers temps, il n'a pas joué non plus à 100%, mais il fait beaucoup d'efforts depuis le début de la saison, peut-être qu'il les ressent un peu en ce moment. Et il nous a tellement aidés depuis le début de la saison qu'on ne peut pas faire son procès, il reste trois matches, je suis sûr qu'il va être décisif sur ces trois matches. "On essaie de profiter au maximum" A quelle ambiance vous attendez-vous mercredi ? J'espère qu'il va y avoir une grosse ambiance comme ces derniers temps. Samedi, c'était magnifique, j'espère que mercredi, ça va être la même chose, que tout le stade va être derrière nous pour nous aider à aller chercher cette victoire. Nous, on est prêts à leur en donner pour qu'ils soient contents de nous à la fin du match. Finalement, l'ambiance de samedi dernier annonce celle qui vous attendra lorsque Lille aura son grand stade dans un an... J'y ai pensé aussi par rapport à la partie du stade réservée aux supporters de Lille, j'espère que l'équipe continuera à avoir des résultats, ce qui va amener les gens à venir au grand stade pour supporter l'équipe, ça fait longtemps que le club et les gens attendent ça. Pour vous, le Lillois formé au club, cette fin de saison s'apparente à un rêve, non ? C'est clair que c'était un de mes objectifs, c'est magnifique de l'avoir connu, terminer sur un doublé, ça peut être très très beau. Ressentez-vous une forme de lassitude en cette fin de saison ou vous dites-vous au contraire qu'il faut profiter de ces moments rares ? On essaie de profiter au maximum de tout ce qu'on est en train de vivre. Pour la plupart d'entre nous, c'était une première finale de Coupe, un premier trophée aussi. Là, il nous reste quinze jours, ça va aller très vite, il faut profiter de chaque moment, dès mercredi avec un stade plein et une grosse ambiance. Finir sur quelque chose de magnifique, ça serait formidable. Un dernier mot à propos de Lens qui descend en Ligue 2, quel est votre sentiment ? Je pense que ce n'est pas une bonne nouvelle pour le foot français, pour la région aussi. S'ils tombent en Ligue 2, c'est qu'ils l'ont plus ou moins mérité, mais c'est dommage, car un club comme Lens, ça doit rester en Ligue 1, et il n'y aura pas le derby l'année prochaine, c'est toujours un bon match à jouer. C'est aussi dommage pour le président qui investit tellement de sa personne dans le club, c'est un moment douloureux pour eux, j'espère qu'ils vont vite se remettre et remonter de suite parce que ce n'est pas un club qui doit rester en Ligue 2.