Cabaye: "Le match à ne pas perdre"

  • A
  • A
Cabaye: "Le match à ne pas perdre"
Partagez sur :

Avant un derby très attendu dans le Nord, samedi lors de la 21e journée de L1, la réussite lilloise tranche, cette saison, avec la morosité lensoise. Le match aller très mouvementé (4-1 pour Lille et deux cartons rouges pour Lens), l'état de la pelouse et le retour en forme des Sang et Or sont autant de raisons pour Yohan Cabaye et ses coéquipiers, leaders en championnat, de rester sur leurs gardes.

Avant un derby très attendu dans le Nord, samedi lors de la 21e journée de L1, la réussite lilloise tranche, cette saison, avec la morosité lensoise. Le match aller très mouvementé (4-1 pour Lille et deux cartons rouges pour Lens), l'état de la pelouse et le retour en forme des Sang et Or sont autant de raisons pour Yohan Cabaye et ses coéquipiers, leaders en championnat, de rester sur leurs gardes. Yohan, un match contre Lens, est-ce toujours un match spécial? Oui, toujours. Il y a la suprématie régionale en jeu. Surtout pour des joueurs comme moi, issus du centre de formation. Peut-on encore dire qu'il y a une suprématie en jeu? On pense aux supporters. Si on gagne samedi, cela sera la deuxième fois cette saison. Ce serait agréable pour eux et cela durerait jusqu'à la saison prochaine. Vous avez maintenant l'habitude des derbies... Quand on connaît le calendrier en début de saison, on regarde tout de suite les deux matchs face à Lens. Même chez les jeunes, c'est le match à ne pas perdre. Qu'est ce qui différencie Lens et Lille aujourd'hui? La situation est plus stable ici que là-bas. Je ne vais pas me permettre de parler sur eux. Simplement, c'était le club phare avec le titre en 1998 (Lens était alors champion de France, ndlr). Petits, on s'identifiait a eux. Mais après, le club n'a pas suivi. Nous, on s'est structuré. A nous de continuer dans cette direction. "Je n'envie rien à Lens" Y a-t-il la place pour deux clubs dans la région? Cela se fait bien dans les autres championnats... Cela serait bénéfique pour notre région d'autant plus, si les deux clubs sont compétitifs et se battent en championnat. Avez-vous quelque chose à envier à Lens ? Et inversement que peuvent-ils vous envier ? Je n'envie rien à Lens. Ici, on a tout ce que l'on veut. Je n'envie même pas le stade puisque le notre sera bientôt construit. Je pense que Lens peut nous envier Eden (Hazard, ndlr)... (Rires) Quels joueurs aimez-vous à Lens ? Il y a Hermach et Sertic. Hermach a une bonne défense et un très bon placement. Sertic, lui, est bon techniquement et donne de bons ballons vers l'avant. La différence au classement n'altère pas la rivalité? Même avec le classement, cela reste un match particulier, à gagner absolument pour nous. Maintenant je ne sais pas si c'est la même chose qu'un match contre Marseille ou Lyon dans la conscience collective. Samedi, peut-on s'attendre a un scénario similaire à celui du match aller? Ils ont trouvé une certaine stabilité, avec deux résultats positifs qui leur ont permis de sortir de la zone de relégation. Ils sont en confiance. A l'aller, il a y a eu beaucoup de faits de jeu qui ont influé sur le résultat. "Parler du titre ? Cela donne du piment" La pelouse du Stadium est en très mauvais état. Quel rôle cela peut-il jouer? On sait que cela sera difficile. Pierre-Alain Frau disait qu'il ne fallait pas se cacher derrière ça. Des gens sont là pour qu'elle soit au mieux. Sur ce genre de terrain, il est difficile de déployer du jeu. C'est un détail à prendre en compte mais on a déjà réussi à gagner dans ces conditions. En Coupe de France contre Wasquehal (16e de Coupe de France, ndlr), vous avez eu des difficultés à évoluer contre une défense très basse. Craignez-vous d'évoluer contre ce type de tactique, de surcroît sur une mauvaise pelouse ? C'était un match très compliqué mais face à Nancy (victoire 3-0), la pelouse était également mauvaise, leur bloc était bas et on s'en est sorti. Il faut dire que depuis la reprise, on a toujours joué ce type d'équipe (Forbach, Nice, Nancy, Wasquehal) et cela a fonctionné pour nous. Les autres équipes se déplacent, c'est l'occasion de faire le break... Il s'agit surtout de prendre des points ce week-end car on peut les perdre après. Sentez-vous une attente de plus en plus importante pour le titre ? Ce sont des paroles qui reviennent de plus en plus. Grâce à nos résultats, les supporters peuvent rêver. Cette attente, cela donne du piment.