Ça va être ric-rac !

  • A
  • A
Ça va être ric-rac !
Partagez sur :

Le fameux RAC va départager Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen à partir de jeudi. Le Français, qui a décroché les sept derniers titres de champion du monde, se voit opposer un Finlandais mort de faim au volant de sa Ford. Classé à seulement huit points de son rival, ce dernier a une opportunité peut-être unique de décrocher le titre suprême. Le tout dans un décor mythique.

Le fameux RAC va départager Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen à partir de jeudi. Le Français, qui a décroché les sept derniers titres de champion du monde, se voit opposer un Finlandais mort de faim au volant de sa Ford. Classé à seulement huit points de son rival, ce dernier a une opportunité peut-être unique de décrocher le titre suprême. Le tout dans un décor mythique. Ce n'est pas insoutenable, mais ça devrait quand même être chaud. Très chaud, même. Depuis la fin du rallye de Catalogne, remporté par Sébastien Loeb devant Mikko Hirvonen, la donne est claire: huit points séparent l'Alsacien, septuple champion du monde, du Finlandais de Ford. Tout peut encore arriver sur le mythique RAC, qui fera un théâtre sublime de la fin du championnat. L'avantage immense pour Loeb est au niveau du palmarès, puisque le Français a remporté les trois derniers rallyes de Grande-Bretagne, tandis que Hirvonen n'a gagné qu'une fois, en 2007. Le Français a encore ajouté de l'huile sur le feu par rapport à son coéquipier Sébastien Ogier, dans son entretien publié lundi dans les colonnes de L'Equipe. Ce dernier jouera forcément un rôle dans la bataille pour le titre, et il ne sera pas inintéressant de voir de quelle façon il s'y prendra. Le Gapençais a en tout cas cherché à calmer le jeu, mercredi à l'issue du shakedown. "Si je vais chercher une victoire, ce sera bon pour tout le monde, pour moi et pour l'équipe. Donc ce n'est pas trop de contraintes... Si je peux le faire, je ferai le maximum." Loeb: "Lui, il doit tout tenter pour gagner" Effectivement, la perspective de laisser un maximum de 18 points à Hirvonen laisserait une marge intéressante à Loeb, qui pourrait ainsi se contenter d'une 5e place. L'intouchable leader de Citroën ne s'imagine évidemment pas repartir du pays de Galles avec autre chose qu'un huitième titre consécutif en poche, mais il sait aussi que la lutte sera âpre, face à un adversaire à la motivation décuplée. "L'objectif c'est d'être plus rapide qu'Hirvonen pour être devant lui, peu importe qui gagne. Lui, il doit tout tenter pour gagner. Il est parfois surprenant et capable de gros coups. Je ne vais pas forcément me calquer sur son rythme. La meilleure chose, c'est l'attaque." Mais si les deux attaquent bien et que Hirvonen attaque encore un peu mieux que Loeb - c'est-à-dire que le Finlandais termine 1er devant son rival - la fameuse Power stage pourrait revêtir un enjeu absolument dramatique. Le scénario précité mettrait ainsi les deux hommes à un seul point d'écart, et cette nouveauté de la saison 2011 prendrait tout son sens, avec ses trois points offerts au vainqueur (puis deux au 2e et un au 3e). A l'inverse, Loeb pourrait aussi en profiter pour revenir si le classement général lui était défavorable. Il va y avoir du sport, c'est sûr. La tension et l'expérience vont jouer, mais le destin et la réussite également. Et si le Français a l'avantage sur les deux premiers, personne ne maîtrise les coups du sort. Surtout pas à un tel moment.