Ça swingue à La Nouvelle-Orleans

  • A
  • A
Ça swingue à La Nouvelle-Orleans
Partagez sur :

Et un qui fait neuf ! En arrachant à la dernière seconde, grâce à David West, la victoire face aux Thunder, les Hornets ont engrangé un neuvième succès consécutif et ainsi dépossédé leurs victimes du jour de la troisième place de la Conférence Ouest. Et ce en dépit d'un départ calamiteux.

Et un qui fait neuf ! En arrachant à la dernière seconde, grâce à David West, la victoire face aux Thunder, les Hornets ont engrangé un neuvième succès consécutif et ainsi dépossédé leurs victimes du jour de la troisième place de la Conférence Ouest. Et ce en dépit d'un départ calamiteux. Les Hornets ont de la ressource. Et des certitudes. Meilleure défense de la Ligue, les joueurs du bayou ont en effet retrouvé, au meilleur moment, leur savoir-faire défensif pour venir à bout du Thunder. Car si La Nouvelle-Orleans s'était oublié le temps d'un premier-quart joué à l'envers, Oklahoma en profitant pour passer 33 points à son hôte et compter jusqu'à 15 points d'avance dans le deuxième quart, les Hornets ont eu vite fait de rétablir l'ordre. Fidèles à leurs bonnes habitudes, celles qui leurs valent de mener le classement des meilleures défenses avec 91 points encaissés de moyenne, les hommes de Monty Williams, on en effet offert une véritable démonstration dans le second acte, infligeant un 31-12 sur la période pour virer en tête à mi-parcours, avec cinq points d'avance. Il en fallait certes plus pour décourager les troupes d'Oklahoma City, Russell Westbrook et Kevin Durant en tête, et le Thunder s'accrochait pour rester au contact au retour des vestiaires, puis même prendre cinq points d'avance dans le dernier quart. Il était alors temps pour les Hornets de repasser une deuxième couche en défense et si Jeff Green avait la main chaude, au final, avec 19 points à 8 sur 13 aux tirs, Oklahoma City devait se contenter d'un maigre panier au cours des quatre dernières minutes. La faute à une défense intraitable obligeant notamment Kevin Durant, le meilleur marqueur de la Ligue, à terminer avec un modeste 7 sur 18 aux tirs pour 22 points. C'en était trop pour le Thunder, d'autant que les Hornets pouvaient compter sur un David West particulièrement inspirés dans les ultimes minutes. Après avoir égalisé à 89 partout à l'entame de la dernière minute, c'est encore lui qui inscrivait le panier de la victoire d'un fadeaway jump-shoot à moins d'une seconde de la fin, l'intérieur inscrivant ainsi les huit derniers points de son équipe. «J'étais dans le rythme et j'avais confiance en mon tir à mi-distance. Je n'ai pas eu à forcer, les tirs sont venus à moi grâce au travail de l'équipe.» pouvait se réjouir West à l'issue de la rencontre. Avec ses 20 points à 10 sur 18, il avait bien été aussi décisif qu'un Chris Paul, meilleur marqueur du match avec 24 points et 9 rebonds au compteur. Et quelques jours après avoir éparpillé, façon puzzle, les Hawks, le samedi, 100-59, puis les SPurs, le samedi, 96-72, les Hornets confirmaient ainsi être l'équipe la plus chaude de la Ligue, enchaînant un neuvième succès de rang pour accéder à la troisième place du podium de la Conférence Ouest. Il faudra compter sur La Nouvelle-Orleans dans la course aux accessits !