Ça sent la poudre !

  • A
  • A
Ça sent la poudre !
Partagez sur :

C'est la tête du championnat anglais que Manchester United et Arsenal se disputent lundi soir à Old Trafford, en clôture de la 17e journée de Premier League. Un choc majuscule que les récentes déclarations de Patrice Evra, très critique à l'égard des Gunners, sont venues un peu plus pimenter.

C'est la tête du championnat anglais que Manchester United et Arsenal se disputent lundi soir à Old Trafford, en clôture de la 17e journée de Premier League. Un choc majuscule que les récentes déclarations de Patrice Evra, très critique à l'égard des Gunners, sont venues un peu plus pimenter. La rivalité entre Manchester United et Arsenal ne date pas d'hier. Elle va connaître ce lundi soir à Old Trafford un nouvel épisode. Alex Ferguson et Arsène Wenger, qui se détestent cordialement, ne sont cette fois pas responsables des habituelles tensions d'avant-match. C'est Patrice Evra, latéral gauche des Red Devils, qui a soufflé très fort sur les braises en fin de semaine dernière, en réduisant le club londonien à un simple "centre de formation". Qui joue bien mais ne gagne plus rien. "Je regarde le match, je prends du plaisir... Mais est-ce que je vais gagner après ?, a taclé l'international français sur Canal+ Sport. J'entends qu'on les compare à Barcelone, mais les gens ne vont pas retenir dans vingt ans le foot d'Arsenal. Arsenal est un grand club, qui n'a rien gagné depuis cinq ans: c'est la crise, c'est n'importe quoi. Notre vrai ennemi, c'est Chelsea." Ce sont pourtant bien les Gunners qui occupent, avant ce choc de la 17e journée de Premier League, la tête du championnat anglais. Patrice Evra répondrait sûrement qu'Arsenal a disputé une rencontre de plus et que United, malgré sa troisième place (son ennemi de City s'est intercalé ce week-end après sa victoire 3-1 à West Ham, ndlr), n'a toujours pas perdu. Samir Nasri, brillant ces dernières semaines, voit lui les choses différemment. "Manchester n'est plus la même équipe qu'avant, a déclaré le milieu des Gunners sur la BBC. Avec Cristiano Ronaldo et Carlos Tevez, on appréhendait un peu plus d'aller jouer à Old Trafford. A présent, je ne pense pas qu'ils soient aussi forts offensivement que par le passé. Ça reste une bonne équipe et quand ils mènent 1-0, c'est très dur de les battre. Mais on est confiant." Un tournant pour MU ? Il y a de quoi. Leur place de leader, les Gunners ne la doivent pas au hasard. Depuis leur défaite subie contre Tottenham, lors d'un derby londonien qu'ils ont laissé filer (2-3), les joueurs d'Arsène Wenger ont enchaîné deux victoires en Premier League face à Aston Villa (4-2) et Fulham (2-1) sur des scores qui auraient pu, avec un peu plus de réussite et d'esprit carnassier, être davantage en leur faveur. Les Mancuniens restent eux sur un carton infligé à Blackburn (7-1) en date du 27 novembre, leur déplacement à Blackpool ayant été reporté. Le hic, c'est qu'entre-temps West Ham les a balayés en Carling Cup (0-4). Un faux pas incompréhensible qui leur reste en travers de la gorge. Une défaite ce lundi, moins d'une semaine avant d'affronter une formation de Chelsea que Patrice Evra qualifie de seul "vrai rival" des Red Devils, serait donc problématique pour Manchester. Mais Ryan Giggs refuse de faire de ce duel un tournant de la saison. "Ces matches n'importent pas vraiment parce que les autres équipes perdent aussi des points, estime l'ailier gallois sur le site du club. Nous affronterons Arsenal et Chelsea lors des quatre derniers rendez-vous de la saison, sans doute que ceux-là compteront plus. Mais Arsenal est une équipe talentueuse. Ils n'auront pas peur de venir à Old Trafford, faire tourner la balle et jouer leur jeu. On devra être à notre meilleur niveau pour l'emporter." N'en déplaise à Patrice Evra...