Ça s'annonce serré

  • A
  • A
Ça s'annonce serré
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Les Red Bull ont dominé les libres du GP du Canada.

F1 - Les Red Bull ont dominé les libres du GP du Canada.La tradition risque fort d'être respectée. Réputé pour être l'une des étapes les plus indécises du circuit, le Grand Prix du Canada version 2010 s'annonce tout aussi passionnant. Et pour cause : ils sont quatre pilotes à se tenir en moins de quatre dixièmes à l'issue de la deuxième séance d'essais libres. Le plus rapide d'entre eux se nomme Sebastian Vettel. L'Allemand a bouclé les 4, 361 kilomètres du circuit Gilles Villeneuve en 1'16'"877, sans donner véritablement l'impression de forcer son talent. Une fois encore, les Red Bull semblent donc encore au-dessus du lot, comme en témoigne la quatrième place plutôt tranquille de Mark Webber. Entre les deux pilotes du Team du Taureau rouge, se sont intercalés Fernando Alonso et Nico Rosberg, deux pilotes que l'on attendait pas forcément à pareille fête. Le premier, au volant de sa Ferrari, a fait parler sa science du pilotage pour arracher une deuxième place, symbolique il est vrai. Les problèmes d'adhérence de la monoplace italienne ont pourtant paru évidents sur l'asphalte canadien, bien qu'elle n'ait pas été la seule. Nico Rosberg a pour sa part pris le relais de Michael Schumacher pour porter sa Mercedes aux avant-postes. L'ancien "Baron rouge", deuxième de la première séance, avait montré la voie à son compatriote. Les monoplaces de la firme allemande semblent en progrès.Et si la pluie...Ces rapports de force, peu marqués, peuvent être plus chamboulés encore dès samedi. Car dès lors que les écuries ont chaussé les pneus tendres, les pilotes se sont plaints de "graining", une forme d'usure des gommes qui déposent énormément de débris sur la piste. Difficile de dire si ce phénomène est du à la piste elle-même, traditionnellement bosselée, ou au manque de données de Bridgestone concernant le circuit canadien, absent du calendrier la saison passée. Si tel est le cas, les stratégies de course des écuries devrait s'en trouver considérablement changées, avec des arrêts multiples. Et que dire si la pluie, envisagée par les prévisions météo, s'invite à la fête...