Ça roule pour De Puniet

  • A
  • A
Ça roule pour De Puniet
Partagez sur :

Dans l'expectative ces derniers jours, Randy De Puniet a trouvé une issue vendredi, s'engageant en faveur du team Aspar au terme d'essais privés menés à Jerez. Le pilote français sera donc du plateau MotoGP en 2012 et ce, pour la septième année consécutive. C'est au guidon d'une Aprilia catégorisée en Claiming Rule Team qu'il officiera au côté de l'Espagnol Aleix Espargaro.

Dans l'expectative ces derniers jours, Randy De Puniet a trouvé une issue vendredi, s'engageant en faveur du team Aspar au terme d'essais privés menés à Jerez. Le pilote français sera donc du plateau MotoGP en 2012 et ce, pour la septième année consécutive. C'est au guidon d'une Aprilia catégorisée en Claiming Rule Team qu'il officiera au côté de l'Espagnol Aleix Espargaro. Non retenu chez Pramac, au sein du team Ducati satellite, Randy de Puniet étudiait ces derniers jours les propositions qui s'offraient à lui pour continuer sa carrière dans la catégorie reine. Pilote d'essais chez Ducati ou Honda, avec la perspective d'évoluer toute la saison durant sous les couleurs de Gresini, le Francilien n'a pas retenu ces options, préférant s'investir à temps plein dans une équipe sensible à son expérience. Une formation jeune telle que l'écurie espagnole Aspar, engagée en MotoGP l'an prochain en tant que Claiming Rule Team (CRT). Soit un team aux moyens limités mais favorisé en termes de réglementation technique - avec notamment 12 moteurs à disposition sur l'ensemble de l'année (contre 6 pour les teams d'usine) et la possibilité d'embarquer pas moins de 24 litres de carburant (contre 21 normalement). Ces deux derniers jours à Jerez, Randy de Puniet a pu se faire la main sur une esquisse de sa future monture, une évolution déjà du bolide qu'il avait essayé quelques jours plus tôt, cette RSV4 pilotée par Max Biaggi en World Superbike appelée à se muer d'ici aux premiers essais officiels de l'hiver 2012. Des tests probants à en croire l'intéressé. "Nous avons eu de très bonnes conditions pour les deux jours, nous avons bien progressé et j'ai pu m'amuser avec cette moto, a-t-il réagi, relayé sur le site officiel du MotoGP. J'avais de bonnes sensations et les deux journées ont donc été encourageantes. J'étais content de mes chronos et de mon rythme, nous sommes encore loin des prototypes mais je pense que nous pouvons être satisfaits étant donné que c'était la première fois que je pilotais cette moto, qui est loin d'être celle que nous aurons en janvier." Aprilia, Aspar et Martinez, du déjà vu pour De Puniet Et le pilote français, qui participera la saison prochaine à son septième championnat MotoGP d'affilée, de préciser: "L'objectif de ce test était d'essayer de prendre une direction pour construire un châssis et je pense qu'ils ont maintenant de bonnes informations pour avancer. Nous ferons d'autres essais fin janvier à Jerez, avant d'aller à Sepang avec une moto qui ne sera pas définitive puisque nous continuerons à la développer, mais qui sera déjà la base de celle que nous aurons pour la saison prochaine." Sur un plan plus personnel, l'intéressé ne boude du reste pas son plaisir: "Je suis très content car ce sera une nouvelle aventure, un nouveau projet, et je vais tout mettre en oeuvre pour être le plus performant possible, le plus proche des prototypes et essayer d'en battre si j'en ai l'opportunité. J'avais déjà travaillé avec Aspar en 2005 (alors qu'il courait en 250cc, ndlr), j'avais gagné ma dernière victoire en Grand Prix avec eux et c'est une équipe très compétente. Je sais qu'ils feront tout leur possible pour avoir le meilleur matériel et je suis très optimiste pour ce nouveau projet." Jorge Martinez, le patron du team Aspar, partage l'enthousiasme de son nouveau pilote, lui qui a décidé de miser sur l'expérience du Français pour épauler notamment l'espoir espagnol Aleix Espargaro, 12e du championnat Moto2 cette année. "Nous sommes très heureux parce que nous allons relever un nouveau défi et que nous croyons sincèrement que le concept de CRT est l'avenir du MotoGP. Notre équipe continue de grandir et l'an prochain nous aurons deux pilotes au lieu d'un seul, avec Randy de Puniet et Aleix Espargaro. Je suis très content que Randy revienne dans notre équipe, il avait déjà couru avec nous en 2005 et nous en gardons de très bons souvenirs. Nous avons aussi choisi Aprilia pour nos moteurs, nous avons une très bonne relation avec eux, ils ont réussi dans les autres catégories et notre objectif pour l'an prochain sera donc d'être le meilleur CRT, pour ensuite viser plus haut en 2013."