Ça profite à Cholet

  • A
  • A
Ça profite à Cholet
Partagez sur :

Grâce à sa victoire contre Le Mans (85-63), Cholet a repris seul la tête, samedi soir, lors de la 20e journée de Pro A. Car Chalon-sur-Saône, co-leader avant son déplacement à Hyères-Toulon (89-97), est rentré dans le rang des poursuivants du CB, Roanne, Nancy et Gravelines-Dunkerque, qui se sont tous imposés. En queue de peloton, Vichy a rejoint Limoges après son succès face à Poitiers (92-74).

Grâce à sa victoire contre Le Mans (85-63), Cholet a repris seul la tête, samedi soir, lors de la 20e journée de Pro A. Car Chalon-sur-Saône, co-leader avant son déplacement à Hyères-Toulon (89-97), est rentré dans le rang des poursuivants du CB, Roanne, Nancy et Gravelines-Dunkerque, qui se sont tous imposés. En queue de peloton, Vichy a rejoint Limoges après son succès face à Poitiers (92-74). Le club des cinq ne lâche rien. Ou presque. A part Chalon-sur-Saône, défait à Hyères-Toulon (89-97) malgré les 30 points d'Ilian Evtimov, aucun des clubs de tête ne s'est incliné samedi soir, à l'occasion de la 20e journée de Pro A. Mais celui qui sort du lot, en partie grâce au revers de l'Elan, c'est Cholet. Battu par l'Asvel le week-end dernier à l'Astroballe, le club des Mauges a profité de la réception du Mans pour remporter un nouveau derby (85-63) et prendre seul la tête des opérations. Ses poursuivants directs - Roanne, Nancy, Gravelines-Dunkerque et, donc, Chalon - ne sont pas loin. A un point. Mais le rythme imposé par les champions de France est dur à suivre. Le MSB, redevenu ambitieux après une première moitié de saison délicate, s'en est aperçu à La Meilleraie. Bousculés d'entrée de match par une équipe choletaise privée de Fabien Causeur et Luc-Arthur Vebobe, les Manceaux n'ont jamais pu croire à la victoire (27-42, 20e). Samuel Mejia, auteur de 25 points, 6 rebonds et 4 passes, s'est chargé de mettre le CB à l'abri. La rencontre entre Gravelines-Dunkerque et Le Havre (94-74) a été, elle aussi, assez pauvre en suspense puisque le BCM, porté par les 18 points, 10 passes et 3 rebonds de Ben Woodside, a pris les devants rapidement pour compter dix longueurs d'avance à la pause (52-34, 20e). Nancy a cru vivre un scénario identique contre Pau-Lacq-Orthez lorsqu'il a terminé le premier quart-temps avec un net avantage (24-12, 10e). Mais l'Elan Béarnais, qui s'est séparé de Laurent Sciarra en début de semaine, ne s'est pas laissé mourir et Teddy Gipson (15 points, 6 rebonds, 5 passes) a répondu tant qu'il a pu à Tremmel Darden (20 points, 7 rebonds). En vain (72-69). Limoges est bon dernier ! Dans le bas du classement, tout joue contre Limoges. Les mots rassurants du président Frédéric Forte, qui avait rassemblé les abonnés et les partenaires du club mercredi soir à Beaublanc pour répondre à leurs questions sur la situation sportive inquiétante du CSP, n'ont eu aucun effet sur les joueurs de Zare Markovski. Hôtes d'une équipe de Roanne privée pour six semaines de Dylan Page et Alex Gordon, les Limougeauds ont bu la tasse sur leur parquet (77-94) au cours d'une rencontre qui a relancé quelque peu Ricky Davis (12 points à 6/14 aux tirs, 4 rebonds, 3 passes en 27 minutes). Le public, muet à la présentation des deux équipes, s'est vite remis à bouder puisqu'à la pause, la Chorale menait déjà largement (49-30). Le timide retour dans le troisième quart-temps n'y a rien changé, l'adresse de Pape-Philippe Amagou (30 points à 5/7 derrière la ligne, 5 rebonds et 2 passes) et la puissance d'Uche Nsonwu-Amadi (18 points, 5 rebonds) ayant permis aux hommes de Jean-Denys Choulet de finir le travail. Mais le pire est ailleurs pour Limoges. Vichy, qui s'est imposé dans sa salle contre Poitiers (92-74) grâce notamment aux 20 points de Jamal Shuler, est revenu à sa hauteur au classement. La JAV l'a même doublé à la faveur d'un meilleur point-average. Ce duo de relégables se dirige tout droit vers la Pro B, car au lendemain du succès d'Orléans contre Villeurbanne (76-59), le Paris-Levallois a pris le meilleur sur Strasbourg (93-85).