Ça ne s'arrange pas pour les Bleus

  • A
  • A
Ça ne s'arrange pas pour les Bleus
@ Maxppp
Partagez sur :

VOLLEY - Face à la Serbie, la France a subi sa troisième défaite en Ligue Mondiale.

VOLLEY - Face à la Serbie, la France a subi sa troisième défaite en Ligue Mondiale.Moins d'une semaine après ses deux défaites en Italie, l'équipe de France était attendue au tournant face à la Serbie, ce jeudi à Lyon, lors de la deuxième journée de la Ligue mondiale. Déjà parce qu'elle devait confirmer les progrès constatés entre le premier et le second match perdus contre les Transalpins. Ensuite parce qu'elle devait s'imposer pour se relancer dans la course au Final Six. Mais les Bleus ont, cette fois encore, lâché prise (25-21, 25-23, 25-23). Et les voilà déjà dos au mur, alors que la compétition vient à peine de débuter.Le défi proposé aux hommes de Philippe Blain n'était pas simple contre une formation serbe elle rassurée par ses deux succès obtenus contre la Chine le week-end dernier. D'autant que, comme nous l'avait confié Guillaume Samica avant la rencontre, "l'équipe n'était pas prête". Autant dire que le forfait d'Antonin Rouzier, meilleur marqueur des Tricolores avec 21 points lors du deuxième acte face à l'Italie et victime d'une élongation aux abdominaux contractée à l'entraînement lundi, n'a pas arrangé les choses.Malgré un bon Ngapeth en début de rencontre, les Français ont vu le premier set leur filer sous le nez (25-21), la faute notamment à un excellent bloc adverse qui a rapporté six points à la Serbie contre deux aux Bleus. Avec un excellent Petkovic à la passe, les Balkans ont alors entamé la deuxième manche tambour battant, et ont rapidement pris quatre puis cinq points d'avance. Mais les Tricolores, d'un coup nettement plus solides en défense, sont parvenus à revenir et même à prendre l'avantage (23-22). Malheureusement pour eux, la Serbie s'est ressaisie au bon moment et a bouclé le set sur sa deuxième occasion (25-23). Sans doute le tournant du match.Starovic intenable"On a souvent pris des séries de points et on a fait beaucoup de fautes au service, a regretté le sélectionneur national au micro de Sport+. On a été à chaque fois en position de remporter le set mais on s'est fait reprendre. On n'a pas non plus eu de stabilité au niveau de la réception. Il y a eu des choses positives mais bon, il va falloir corriger ça." Avec deux sets de retard, il aurait fallu un miracle pour que les coéquipiers du capitaine Oliver Kieffer l'emportent. Miracle qui n'a pas eu lieu. Toujours aussi précis en réception et coriaces au contre, les Serbes ont encore pris les devants en début de manche (16-14), obligeant les Bleus à encore courir après le score. Et si une nouvelle bonne série tricolore de quatre points leur a permis de prendre les rênes du set au bon moment, les visiteurs ont profité d'un nouveau coup de mou des vice-champions d'Europe pour plier les débats (25-23) sous l'impulsion de Starovic, auteur d'un match plein avec 19 points au compteur. "Il nous manque des petites choses, sur des points importants, a déploré Ngapeth. On démarre mal les sets, il nous manque un peu de constance dans le set mais ça va aller mieux." Reste que, pour l'heure, c'est une soirée de plus à oublier pour la bande de Philippe Blain. A elle de réagir dès samedi à Grenoble.