Ça n'avance pas...

  • A
  • A
Ça n'avance pas...
Partagez sur :

Lens et Monaco, peut-être les plus grands déçus du début de saison en Ligue 2, continuent de stagner. Les deux équipes se sont séparées lundi sur un score nul (2-2) en clôture de la 5e journée, et restent juste au-dessus de la zone rouge. Les Artésiens pourraient être plus marqués par ce résultat, eux qui avaient retourné une situation bien mal embarquée. Dans un premier temps seulement...

Lens et Monaco, peut-être les plus grands déçus du début de saison en Ligue 2, continuent de stagner. Les deux équipes se sont séparées lundi sur un score nul (2-2) en clôture de la 5e journée, et restent juste au-dessus de la zone rouge. Les Artésiens pourraient être plus marqués par ce résultat, eux qui avaient retourné une situation bien mal embarquée. Dans un premier temps seulement... Pour qui faut-il s'inquiéter le plus ? Peut-être pour Lens, pas le plus gâté des deux par le scénario du match face à Monaco, soldé sur un score nul qui n'arrange personne (2-2). Certes, les Artésiens étaient menés jusqu'à un quart d'heure de la fin, comme dans un cauchemar qui était en train de hanter le public de Bollaert. Mais un sursaut d'orgueil a permis aux hommes de Jean-Louis Garcia de renverser complètement la situation en moins de dix minutes. Les Monégasques avaient de la ressource, et un but de Giuly - son premier en Ligue 2 depuis son retour sur la Côte d'Azur - a permis d'éviter la catastrophe pour l'ASM. Difficile, quand même, d'affirmer que ce point a des allures de victoire. Car la situation commence déjà à être vraiment embêtante, d'un côté comme de l'autre. "C'est bien, on ne voulait pas perdre, déclarait Ludovic Giuly à chaud, devant les caméras d'Eurosport. On a beaucoup travaillé pour revenir avec quelque chose de ce déplacement." Sauf que ce quelque chose reste encore assez faible. Un point à Lens, dans l'absolu, doit pouvoir contenter n'importe quelle équipe de Ligue 2 cette saison. Sauf que les Monégasques en sont déjà à leur quatrième match nul en cinq rencontres, et qu'il leur faudra bien, à eux aussi, appuyer sur l'accélérateur à un moment ou un autre... "A 1-0 pour nous en seconde période, c'est dommage, on croit qu'on est tranquille, on n'est pas attentif, et finalement on prend deux buts sur coups de pieds arrêtés. C'est comme ça la Ligue 2, il ne faut rien lâcher." Martel: "Ce serait sympa de se retrouver ailleurs l'année prochaine" Avant le match, Gervais Martel disait lui que "ce serait sympa de se retrouver ailleurs l'année prochaine", en rapportant les propos qu'il venait de tenir peu de temps auparavant à un dirigeant monégasque. Oui, il reste 33 journées, mais à ce rythme-là, c'est en National que les deux équipes ferrailleront la saison prochaine... La sentence est volontairement provocatrice, car les individualités sont telles dans les deux camps qu'il est presque impossible d'imaginer Lens et Monaco en rester là, collés à la zone rouge avec quatre petits points. Les Lensois ont rapidement planté une première banderille, avec une reprise facile manquée à bout portant par Eduardo (1ère), mais ont ensuite dû attendre jusqu'à l'égalisation de Démont pour retrouver trace d'une occasion... Preuve que le rythme de ce match était bien pauvre, d'autant qu'en face l'ASM n'offrait pas beaucoup mieux. Seul le but de Mangani offrait un bel éclair dans le ciel de Bollaert - mais pas vraiment dans le sens escompté par les supporters lensois - avec une reprise à l'entrée de la surface directement dans la lucarne droite de Kasraoui (0-1, 31e). Les Sang et or auraient toutefois pu bénéficier de deux penalties non signalés par M. Thual, sur une main de Hansson juste avant le but (31e) puis sur une sortie un peu kamikaze de Chabbert devant Mathlouthi (64e). Leur mérite aura au moins été de ne pas lâcher dans les têtes, et d'être récompensés par le but de Démont, sur une demi-volée après un long centre de Kondogbia (1-1, 75e). Avant de voir Yahia doubler la mise de la tête à bout portant, suite à une première reprise du crâne de Cichero repoussée par Chabbert (2-1, 83e). Mathlouthi, signalé hors-jeu à tort (86e), s'en allait marquer pour rien, à l'inverse de Giuly (2-2, 90e). Autant pour les faits de jeu que pour le déroulé du film, les Lensois peuvent quand même l'avoir un peu plus mauvaise.