Ça commence fort !

  • A
  • A
Ça commence fort !
Partagez sur :

Gravelines-Dunkerque, Cholet, Villeurbanne et Le Mans seront à partir de mardi les quatre clubs français à défendre leurs chances en Eurocoupe. Le BCM, le CB et l'Asvel, qui débutent leur campagne par le gros morceau de leur poule, seront plongés d'entrée dans le vif du sujet tandis que le MSB se jaugera à Mariupol. Tous rêvent de Last 16...

Gravelines-Dunkerque, Cholet, Villeurbanne et Le Mans seront à partir de mardi les quatre clubs français à défendre leurs chances en Eurocoupe. Le BCM, le CB et l'Asvel, qui débutent leur campagne par le gros morceau de leur poule, seront plongés d'entrée dans le vif du sujet tandis que le MSB se jaugera à Mariupol. Tous rêvent de Last 16... GRAVELINES-DUNKERQUE Des quatre clubs français engagés en Eurocoupe, la deuxième coupe d'Europe, Gravelines-Dunkerque est celui qui tourne le mieux en Pro A. Dauphin de Nancy, avec une seule défaite au compteur depuis le début de la saison, le BCM n'a pas grand-chose à regretter depuis le début de saison, si ce n'est son élimination précoce au tour préliminaire de l'Euroligue. Tombés dans le groupe A, les joueurs de Christian Monschau devront se frotter au Cibona Zagreb, leur plus sérieux - et premier - adversaire, le BC Donetsk de l'ancien Choletais Vule Avdalovic et l'Hapoel Jerusalem. Les deux premiers de la poule seront qualifiés pour le Last 16 de la compétition. Un objectif réalisable pour les Nordistes. CHOLET Champion de France 2010, finaliste de Pro A en 2011 et recalé, comme Gravelines-Dunkerque, au tour préliminaire de l'Euroligue, Cholet aura fort à faire dans le groupe B. Les hommes d'Erman Kunter auront un très bon aperçu de la difficulté de la tâche qui les attend dès mardi soir lors de la réception du Khimki Moscou, l'un des cadors du championnat russe avec le CSKA. Ils devront ensuite se mesurer au VEF Riga et au PAOK Salonique, deux équipes pas évidentes à manoeuvrer surtout chez elles. Les Choletais devront donc faire le plein à la Meilleraie. Il leur faudra retrouver cette régularité qui leur fait défaut depuis le début du championnat avec trois victoires après six journées. LYON-VILLEURBANNE Propulsé au rang de favori pour le titre en Pro A après les arrivées - mêmes éphémères - de Tony Parker et Ronny Turiaf, Villeurbanne n'est pour l'instant pas à la hauteur des attentes. Battue ce week-end par Le Havre, sa quatrième défaite en championnat, l'Asvel aimerait faire un coup en Eurocoupe dans un groupe D où l'une des deux premières places et à sa portée, sans doute derrière Valence de Nando De Colo et Florent Pietrus, qui disputait l'Euroligue la saison dernière et se présentera dès mardi soir à l'Astroballe. Ostende et le Lukoil Academic Sofia sont, a priori, deux équipes prenables pour les hommes de Pierre Vincent. Encore faut-il que les recrues américaines se mettent enfin en route. LE MANS La saison dernière, Le Mans était le seul club français à avoir atteint le Last 16 de la compétition. Y a-t-il une raison pour que la bande de J.D. Jackson n'y retourne pas ? Oui, il en existe même plusieurs. Déjà, le groupe F dont a hérité le MSB avec Mariupol, Novo Mesto et surtout le Vilnius n'est pas le plus simple. Ensuite, le coach sarthois déplore bon nombre d'absences, les internationaux tricolores Antoine Diot, Alain Koffi et Charles Kahudi étant tous les trois à l'infirmerie. A priori, le Lietuvos Rytas est au-dessus du lot dans cette poule. Aux partenaires de Taylor Rochestie, dans le bon wagon en Pro A, de jouer des coudes pour terminer deuxièmes.