C'est tout bon pour Jason !

  • A
  • A
C'est tout bon pour Jason !
Partagez sur :

Une première qui sent le cristal. Jason Lamy Chappuis a remporté ce dimanche un premier succès sur ses terres de Chaux-Neuve. Une victoire obtenue grâce notamment à une nouvelle performance en saut et une belle résistance à skis qui lui permettent de s'envoler en tête du classement général de la Coupe du monde. Le champion olympique compte 180 points d'avance sur Kokslien à deux épreuves du terme de la saison.

Une première qui sent le cristal. Jason Lamy Chappuis a remporté ce dimanche un premier succès sur ses terres de Chaux-Neuve. Une victoire obtenue grâce notamment à une nouvelle performance en saut et une belle résistance à skis qui lui permettent de s'envoler en tête du classement général de la Coupe du monde. Le champion olympique compte 180 points d'avance sur Kokslien à deux épreuves du terme de la saison. Une explosion sonore qui a duré tout au long des 10 kilomètres de l'épreuve de ski de fond ! Le public de Chaux-Neuve s'est hissé au diapason de son champion, Jason Lamy Chappuis au cours d'un dimanche de feu. Car après une modeste 4e place samedi, le champion olympique a retrouvé toutes ses sensations dimanche. Le Jurassien a une nouvelle fois assuré lors de l'épreuve de saut afin de compter une avance confortable avant l'épreuve de ski de fond. Avec 37 secondes d'avance sur le 2e Klemetsen mais surtout 1'18" sur Mikko Kokslien et 1'27" sur Felix Gottwald, le Français avait de quoi faire. Malgré tout, il ne fallait pas traîner en route face aux avions qui ont tout donné du premier au dernier mètre. Le jeu du chat et de la souris, Lamy Chappuis maîtrise désormais à la perfection. A force de mener la poursuite, il a appris à gérer son effort quand c'est possible et à lâcher la grande attaque quand cela devient nécessaire. Un effort en solitaire qu'il connaît bien et qui a duré tout au long de la course. Certes, l'écart a rapidement évolué sous l'impulsion de Kokslien et Gottwald qui ont organisé la poursuite et emmené dans leur sillage un petit groupe qui comprenait notamment Sébastien Lacroix. Le globe de cristal à portée de mains L'écart est passé sous la minute après le passage des 2 kilomètres, le petit groupe grignotant principalement dans la première partie de la boucle. De 51 secondes à 4 km à 28 secondes après 8 km, l'avance a fondu à 18 secondes à 8.8 km. Mais si Kokslien, Gottwald, Kreiner et Edelmann ont tout donné, il en aurait fallu plus pour déboulonner un Lamy Chappuis qui a pris le temps de récupérer un drapeau tricolore pour la dernière ligne droite. Un premier succès sur ses terres qui vaut de l'or. Car derrière, Gottwald et Kokslien se sont battus pour la deuxième place, l'Autrichien remportant le sprint. Cela arrange un peu plus encore les affaires d'un Lamy Chappuis qui file vers un deuxième globe de cristal consécutif. Avec 180 points d'avance sur Kokslien à deux épreuves de la fin (donc 200 points encore à distribuer), qui se dérouleront les 12 et 13 mars, c'est quasiment joué. Pour le Jurassien, la fête est totale. Lamy Chappuis a eu tout bon pour le plus grand plaisir d'un public conquis.