C'est reparti !

  • A
  • A
C'est reparti !
Partagez sur :

Les meilleurs ennemis du football transpyrénéen ont déjà rendez-vous alors que le Real Madrid accueille le FC Barcelone, dimanche à 22 heures, pour le match aller de la Supercoupe d'Espagne. Un Clasico que Cristiano Ronaldo et consorts abordent mieux préparés que la bande emmenée par Lionel Messi. Suffisant pour mettre à mal la domination des champions d'Europe ?

Les meilleurs ennemis du football transpyrénéen ont déjà rendez-vous alors que le Real Madrid accueille le FC Barcelone, dimanche à 22 heures, pour le match aller de la Supercoupe d'Espagne. Un Clasico que Cristiano Ronaldo et consorts abordent mieux préparés que la bande emmenée par Lionel Messi. Suffisant pour mettre à mal la domination des champions d'Europe ? La Liga n'a pas encore commencé que le Real Madrid et le FC Barcelone se retrouvent déjà. 102 jours après une demi-finale retour de Ligue des champions conclue par un match nul (1-1), le match aller de la Supercoupe d'Espagne, mettant aux prises le champion barcelonais au vainqueur de la coupe madrilène, réunit les meilleurs ennemis du football espagnol, dimanche au Bernabéu. Si à l'époque de la double confrontation européenne, les deux formations tournaient à plein régime, difficile de dresser pareil constat en ce mois d'août alors que le championnat ne reprendra que le week-end prochain, si tant est que la grève annoncée en début de semaine par l'Association des footballeurs espagnols (AFE) n'ait pas lieu. Blaugrana et Merengue sont encore en pleine préparation et n'affichent pas la même forme. A l'aube de ce premier clasico de l'exercice 2011-12, le Real Madrid semble plus fringuant malgré les 47 807 kilomètres parcourus en 27 jours entre la tournée américaine, des déplacements à Berlin et Leicester et une virée en Chine. "Ils ont joué tous ensemble depuis le début de la pré-saison, mais nous essaierons d'obtenir un bon résultat chez eux et de soulever le trophée chez nous. On sait que l'on est un peu juste, les jambes et le physique ne sont pas là, la tête si", confiait le 7 août dernier Pep Guardiola. Benzema, pichichi estival Un entraîneur barcelonais qui a décidé de convoquer l'intégralité de son effectif professionnel pour ce sommet, même si certains joueurs n'ont pas encore effectué le moindre entraînement cet été, à l'image de Sanchez, Mascherano, Alves et Messi. D'autres ont été convoqués alors qu'il est déjà acquis qu'ils ne fouleront pas la pelouse du Bernabéu: Puyol et Afellay. Le Real Madrid, lui, a pu travailler avec toutes ses stars lors des sept matches amicaux disputés cet été, en atteste l'important temps de jeu dont ont bénéficié ces dernières semaines Ronaldo (390 minutes), Özil (389), Xabi Alonso (329), Pepe (351) et Benzema (436), meilleur buteur du Real cet été avec 8 réalisations. Contrairement aux rendez-vous heurtés de la saison passée, le Real Madrid aura donc la faveur des pronostics ce dimanche, José Mourinho devant seulement se passer de Sahin, touché au genou gauche, et de Granero, victime d'un problème musculaire, pour ce rendez-vous. Un rendez-vous que Guardiola juge capital, trois jours avant le match retour au Camp Nou. "J'ai l'impression que si nous perdons 3-1, nous ne serons pas capables de remonter une équipe comme le Real. Une grande partie de ce titre se jouera dimanche, assurait samedi le technicien en conférence de presse. Ce trophée n'est pas moins important pour nous que pour eux. Une finale est une finale et c'est toujours important. Il n'y a pas d'excuses, si le Real gagne, il aura été meilleur. Le sport ne triche pas en général."