C'est MU le patron !

  • A
  • A
C'est MU le patron !
Partagez sur :

Invaincu depuis le début de la saison, Manchester United a frappé un grand coup lundi en clôture de la 17e journée de Premier League en s'imposant à domicile face à Arsenal (1-0), grâce à un but de Park (41e). Rooney aurait pu doubler la mise mais a manqué un penalty. Avec ce succès, les Red Devils prennent la tête du classement, avec deux longueurs d'avance sur les Gunners et un match en moins.

Invaincu depuis le début de la saison, Manchester United a frappé un grand coup lundi en clôture de la 17e journée de Premier League en s'imposant à domicile face à Arsenal (1-0), grâce à un but de Park (41e). Rooney aurait pu doubler la mise mais a manqué un penalty. Avec ce succès, les Red Devils prennent la tête du classement, avec deux longueurs d'avance sur les Gunners. Huit victoires, sept nuls. Tel était le bilan de Manchester United après ses 15 premiers matches de Premier League. Auteurs d'une démonstration face à Blackburn fin novembre (7-1), les Red Devils, qui n'ont pas pu jouer à Blackpool le week-end dernier en raison des intempéries, ont poursuivi leur série d'invincibilité en championnat lundi, en match décalé de la 17e journée, en s'offrant un succès capital face à Arsenal (1-0), l'un de leurs concurrents directs pour le titre. Si les hommes d'Alex Ferguson se sont imposés sur la plus petite des marges, leur victoire ne souffre d'aucune contestation tant ils ont su étouffer les velléités offensives des Gunners. D'entrée, la défense 100 % française de la formation londonienne (Sagna-Squillaci-Koscielny-Clichy) est en effet mise sous pression, tout comme le gardien polonais Wojciech Szczesny, contraint d'effectuer son baptême du feu face à MU en raison de la blessure de dernière minute de Lukasz Fabianski. A la peine dans ses relances au pied, le jeune portier de 20 ans parvient toutefois à s'interposer sur une frappe en pivot de Rooney (10e), puis un coup franc lointain de Nani (21e). Il est en revanche impuissant peu avant le repos, lorsque le Portugais profite d'une déviation de Rooney, pour accélérer sur la droite de la surface, fixer un Clichy pas assez agressif sur le coup et centrer pour la tête de Park, qui lobe le dernier rempart d'Arsenal (1-0, 41e). Le penalty manqué de Rooney Après une première période quasiment à sens unique, les Gunners tentent de sortir la tête de l'eau, mais Rosicky ne cadre pas sa frappe en demi-volée (48e), alors que Van der Sar puis Vidic repoussent coup sur coup des frappes de Nasri, peu en vue lors de cette rencontre, et Chamakh (56e). Les hommes d'Arsène Wenger sont au bord du KO lorsque Clichy touche le ballon de la main dans la surface à la suite d'un centre en retrait de Nani, mais Rooney expédie son penalty au-dessus du but (73e). Qu'à cela ne tienne, Manchester United tient sa victoire et reprend la tête du championnat avec un match en moins sur ses poursuivants. Les Mancuniens auront l'occasion d'étrenner leur nouveau statut dès dimanche face à une autre grosse écurie, Chelsea , qui est en manque cruel de confiance. Gêné par les montées de Patrice Evra, qui n'avait pas manqué de pimenter l'avant-match en comparant l'équipe d'Arsenal à "un centre de formation", Nasri ne pouvait que constater la supériorité des Red Devils au micro de Canal Plus Sport: "On a bien répondu physiquement, mais, malheureusement, sur un petit détail, on perd ce match. C'est très dommage. En première période, on a voulu les attendre et ne pas trop se livrer. En seconde période, on a été beaucoup plus conquérants. Ils arrivent bien à se trouver entre les lignes, surtout avec Park et Rooney. L'habit de lumière, il faut parfois le laisser au placard." Le meneur de jeu des Gunners et ses coéquipiers auront sûrement plus l'occasion de briller samedi prochain face à Stoke City.