C'est fini pour les Bleuets

  • A
  • A
C'est fini pour les Bleuets
@ Maxppp
Partagez sur :

FOOTBALL - L'équipe de France Espoirs est éliminée de la course à l'Euro.

FOOTBALL - L'équipe de France Espoirs est éliminée de la course à l'Euro. C'était un match couperet pour les Bleuets. Pas le droit à l'erreur sur la pelouse de l'Obolon Arena de Kiev, en Ukraine, face au deuxième du groupe. Une pelouse difficile, limite impraticable, sur laquelle les Français avaient toutes les peines du monde à évoluer. Mais la piètre qualité du terrain n'excusait pas les - nombreux - errements tricolores, comme cette erreur individuelle de Yanga-Mbiwa qui aurait pu coûter cher aux Bleuets. Heureusement pour lui, Garmash manquait le cadre (37e), à l'instar de Konoplyanka, dont le coup franc enroulé s'écrasait sur la barre d'un Carrasso mystifié (41e). Une réaction d'orgueil insuffisante Du coup, ce 0-0 à la pause faisait office de bon résultat vu les 45 premières minutes. Mais à force de pousser, les Ukrainiens faisaient plier les Français en l'espace de trois minutes. D'abord par Boiko, qui passait en revue Capoue, Mangala et Théophile-Catherine avant de frapper sous le corps de Carrasso (53e), pas exempt de tout reproche sur l'affaire. Puis sur un penalty transformé par Rakitskiy (56e), conséquence d'une faute inexistante de Mangala sur Zozulya. Celui-ci faisait trembler les Bleuets, en effaçant Yanga-Mbiwa et Mangala, avant de frapper sur Carrasso. Au fond du trou, les hommes de Mombaerts trouvaient pourtant les ressources pour réagir. Corchia transmettait côté droit à Rivière, qui donnait à Bakar, dans l'axe, dont la frappe trompait Kanibolotskiy (61e). Un mince espoir auquel s'accrochaient les Bleuets pour tout donner. Et comme par miracle, leurs efforts payaient. Sur un corner du buteur Bakar, Rivière plaçait une tête smashée qui permettait aux siens de recoller au score (74e). Et d'y croire. Il restait alors un quart d'heure pour réaliser l'exploit. En vain. Malgré un dernier match (finalement anecdotique) à disputer face à Malte, mardi, les Bleuets génération 88-90 n'iront pas à l'Euro 2011. Une nouvelle désillusion pour le foot français...