C'est fini pour Bartoli et Rezaï

  • A
  • A
C'est fini pour Bartoli et Rezaï
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Les deux Françaises ont été éliminées en huitièmes de finale à Indian Wells.

TENNIS - Les deux Françaises ont été éliminées en huitièmes de finale à Indian Wells. Le tennis féminin français est malade, on le savait déjà. Après un Open d'Australie où la seule Marion Bartoli, pourtant tête de série numéro 11, avait réussi à se hisser au troisième tour, et un tournoi de Coubertin véritablement symptomatique du mal-être actuel puisqu'Aravane Rezaï, en échouant en huitièmes de finale, avait participé à une grande première, en 18 éditions, aucune Française n'atteignant les quarts de finale de l'épreuve, Indian Wells n'a fait que confirmer cette tendance. Alizé Cornet et Virginie Razzano éliminées dès le premier tour, Julie Coin qui tombe au deuxième, Nathalie Dechy partie à la retraite... En atteignant les huitièmes de finale du tournoi d'Indian Wells, Marion Bartoli et Aravane Rezaï n'ont pas à rougir de leur parcours dans le désert californien. Les deux meilleures représentantes tricolores – dont elles ne défendent pourtant pas, pour des raisons diverses et variées, les couleurs en Fed Cup – s'inclinent ainsi contre des joueuses mieux classées, face à qui elles ne l'avaient jamais emporté jusque là. L'honneur, ou du moins ce qu'il en reste, est donc sauf... Menée 5-0 au nombre des confrontations directes avec Elena Dementieva avant de la retrouver dans la chaleur du Stadium 2, Aravane Rezaï n'aura pas existé bien longtemps face à la tête de série numéro 5. Breakée d'entrée, la Stéphanoise allait voir défiler les jeux et si elle parvenait à prendre le service de la Russe, c'était pour mieux lui redonner dans la foulée. Elle s'incline au final en 1h08 et deux petits sets (6-3, 6-3). Marion Bartoli a elle tenu près de 25 minutes de plus face à Agnieszka Radwanska, pour un jeu inscrit en moins (6-3, 6-2). La 16e joueuse mondiale a connu une cinquième défaite en autant de rencontres face à la Polonaise, la faute à une trop grande maladresse avec seulement 5 balles de break transformées sur 12. Direction désormais la Floride et Miami, où on espère que les Françaises pourront enfin voir les quarts. Mais rien n'est moins sûr...