Byrne rejoint Clermont

  • A
  • A
Byrne rejoint Clermont
Partagez sur :

L'affaire était murmurée depuis plusieurs semaines. Elle a été officialisée par les deux clubs. Lee Byrne quittera en fin de saison les Ospreys pour rejoindre Clermont. Le club auvergnat a proposé un contrat de trois ans à l'arrière du Pays de Galles qui pourrait céder sa place à James Hook, un autre futur joueur du championnat de France, pour l'ouverture du Tournoi des VI Nations.

L'affaire était murmurée depuis plusieurs semaines. Elle a été officialisée par les deux clubs. Lee Byrne quittera en fin de saison les Ospreys pour rejoindre Clermont. Le club auvergnat a proposé un contrat de trois ans à l'arrière du Pays de Galles qui pourrait céder sa place à James Hook, un autre futur joueur du championnat de France, pour l'ouverture du Tournoi des VI Nations. Les Gallois ont donc cédé à leur tour à la mode française. Alors qu'Alix Popham, débarqué à Brive en 2008 en provenance des Scarlets, restait une exception dans le championnat de France, deux internationaux gallois ont répondu aux sirènes du Top 14, comme les Anglais, Néo-Zélandais et autres Sud-Africains avant eux. Après James Hook, dont le transfert à Perpignan a été officialisé la semaine dernière, c'est au tour de Lee Byrne de quitter les Ospreys pour rejoindre le championnat le plus relevé d'Europe, encore capable de placer quatre de ses représentants en quarts de finale de la H-Cup cette saison. A bientôt 31 ans, l'arrière du XV du Poireau, qui, clin d'oeil du destin, pourrait céder sa place à Hook pour l'ouverture du Tournoi des VI Nations, signera en fin de saison un bail de trois ans avec le club auvergnat, qui s'est engagé à racheter la dernière année de contrat du joueur avec la province galloise. "C'est un joueur très sûr sous les ballons hauts. Il possède également une grande faculté à relancer les ballons et à venir créer le danger en s'intercalant dans la ligne d'attaque. C'est un leader de jeu qui va nous renforcer dans l'axe du terrain", se félicite Jean-Marc Lhermet, le directeur sportif de l'ASM, sur le site du club. Invité à remplacer Benoït Baby, dont le contrat avec les champions de France en titre expire en fin de saison, l'international gallois (38 sélections), qui compte également dix apparitions avec les Lions britanniques, avoue avoir eu le coup de foudre pour Clermont lors de la dernière visite des Ospreys à Marcel-Michelin en janvier 2010 dans le cadre de la Coupe d'Europe. "J'ai été profondément marqué par notre entrée sur la pelouse du Stade Marcel-Michelin, explique-t-il sur le site de l'ASM, où il tentera d'être à la hauteur de l'empreinte laissée au sein du club auvergnat par son compatriote Stephen Jones il y a quelques années. J'étais impressionné. C'était la première fois qu'en club, je retrouvais une ambiance digne de celle des rencontres internationales. J'ai ensuite été séduit par l'organisation, les installations, et aussi et surtout par le jeu produit par les Clermontois depuis plusieurs saisons." Pas de doute, Byrne, toujours à la recherche de son meilleur niveau depuis sa blessure à un pouce contractée en novembre face au Pays de Galles, ne vient pas en pré-retraite en Auvergne, bien décidé à "gagner des titres !", prévient-il. "J'ai aussi hâte de découvrir le Top 14. C'est une compétition de très haut niveau, probablement l'une des plus relevées du monde. Ce sera la première fois que je quitte le Pays de Galles. C'est un nouveau challenge pour moi. J'espère prendre un maximum de plaisir sur et en dehors du terrain."