Button résiste à Red Bull

  • A
  • A
Button résiste à Red Bull
Partagez sur :

Jenson Button a décroché dimanche à l'occasion du Grand Prix de Turquie sa sixième victoire en sept courses disputées cette saison. Le Britannique devance sur la ligne d'arrivée les Red Bull de Mark Webber et Sebastian Vettel, qui était parti en pole position. La réussite n'est toutefois pas totale pour Brawn GP, puisque Rubens Barrichello a été contraint à l'abandon.

Jenson Button a décroché dimanche à l'occasion du Grand Prix de Turquie sa sixième victoire en sept courses disputées cette saison. Le Britannique devance sur la ligne d'arrivée les Red Bull de Mark Webber et Sebastian Vettel, qui était parti en pole position. La réussite n'est toutefois pas totale pour Brawn GP, puisque Rubens Barrichello a été contraint à l'abandon. Qui pourra empêcher Jenson Button d'être sacré champion du monde de Formule 1 ? Dimanche sur le circuit d'Istanbul, Sebastian Vettel, pourtant auteur du meilleur temps lors de la séance de qualifications n'a pas réussi à véritablement inquiéter le pilote Brawn GP, qui remporte pour l'occasion sa sixième victoire en 2009.Parti en pole position pour la deuxième fois cette saison, après le Grand Prix de Chine qu'il avait remporté, Sebastian Vettel réalise pourtant un bon départ. Mais quelques virages plus loin, le pilote Red Bull part un peu large dans une courbe et permet à Jenson Button de prendre la tête de la course. Le leader du championnat du monde n'en demandait pas tant et, alors qu'il a embarqué plus d'essence que Vettel, parvient à conserver son avance.Auteur d'un départ catastrophique, son coéquipier chez Brawn GP Rubens Barrichello, passé de la 3e à la 12e place, tente de refaire son retard. Mais, à la lutte avec Heikki Kovalainen, le Brésilien touche la McLaren du Finlandais et finit en tête-à-queue. La natif de Sao Paulo repart, mais en 17e position. Il sera même contraint de s'arrêter au stand lors du 13e tour pour changer l'aileron de sa monoplace à la suite d'un accrochage avec Adrian Sutil.Barrichello contraint à l'abandon A la sortie des premiers ravitaillements, Vettel met la pression sur Button, alors que moins d'une seconde sépare les deux monoplaces à mi-course. L'Allemand se rapproche dangereusement à chaque freinage, mais le Britannique reprend le large au moment d'accélérer. Ne parvenant pas à trouver l'ouverture, le pilote Red Bull regagne les stands pour son second ravitaillement. La lutte est également au rendez-vous pour les places d'honneur avec une formidable passe d'armes entre Nelson Piquet et Lewis Hamilton lors du 33e tour. Après plusieurs dépassements, le Brésilien parvient à prendre l'avantage sur l'ancien champion du monde. A l'avant, Vettel s'arrête pour la troisième fois au stand et laisse du coup la deuxième place à son coéquipier Mark Webber, qui la conservera jusqu'au bout. Malgré la déception d'avoir laissé échapper la victoire, l'écurie Red Bull pourra se satisfaire d'avoir placer ses deux monoplaces sur le podium. Du côté de Brawn GP en revanche, on déplore le premier abandon de la saison. Victime d'une rupture de la boîte de vitesses, Rubens Barrichello s'est en effet arrêté à dix tours de l'arrivée. Triple vainqueur à Istanbul (2006, 2007, 2008), Felipe Massa doit se contenter de la 6e place au volant de sa Ferrari, derrière Jarno Trulli (Toyota) et Nico Rosberg (Williams), mais devant la BMW de Robert Kubica, qui marque des points pour la première fois de la saison. Huitième à Monaco, Sébastien Bourdais termine cette fois-ci à la dix-huitième et dernière place. Retrouvez l'analyse d'Alain Prost sur le Grand Prix de Turquie lundi soir. Notre consultant reviendra sur ce week-end de F1, lors de l'émission du Club Sports Europe 1, à partir de 21h30, en compagnie d'Alexandre Delpérier