Button: "Red Bull devrait s'inquiéter"

  • A
  • A
Button: "Red Bull devrait s'inquiéter"
Partagez sur :

Jenson Button a fêté par une victoire, dimanche en Hongrie, son 200e Grand Prix. Devançant Sebastian Vettel et Fernando Alonso, le Britannique a su tirer profit des conditions climatiques extrêmement changeantes à Budapest. Si Vettel conforte sa place de leader au classement des pilotes, Button estime que l'écart se réduit entre McLaren et Red Bull.

Jenson Button a fêté par une victoire, dimanche en Hongrie, son 200e Grand Prix. Devançant Sebastian Vettel et Fernando Alonso, le Britannique a su tirer profit des conditions climatiques extrêmement changeantes à Budapest. Si Vettel conforte sa place de leader au classement des pilotes, Button estime que l'écart se réduit entre McLaren et Red Bull. Jenson, comment vous sentez-vous après avoir disputé votre 200e Grand Prix et l'avoir remporté ? Pour être honnête, c'est incroyable ! Vous ne pourrez pas écrire une meilleure histoire à mon sujet que celle d'aujourd'hui (dimanche, Ndlr). J'ai eu une journée fantastique. J'ai pris du plaisir à me bagarrer avec Sebastian (Vettel, Ndlr) et Lewis (Hamilton, Ndlr). Les conditions de course étaient très difficiles et pour être honnête, cela ne m'a pas vraiment aidé malgré ce que beaucoup de gens croient. J'espérais à chaque tour que mes pneus soient secs, mais ça n'a jamais été le cas. J'ai eu une grosse bagarre avec Lewis une nouvelle fois et finalement j'ai réussi à m'imposer lors de mon 200e Grand Prix. A quel stade de la course avez-vous senti que vous pouviez l'emporter ? C'est facile à dire maintenant, alors que j'ai gagné, mais j'ai commencé à sentir la victoire possible à la fin du premier relais. A la mi-course, alors que beaucoup de pilotes étaient en difficulté, je me sentais vraiment bien et la voiture répondait à merveille. Quand les conditions se sont asséchées, j'ai pensé pouvoir vite revenir sur Lewis, mais il a plu de nouveau, et ça s'est avéré différent. Vous avez été l'un des seuls pilotes qui n'a pas fait une seule erreur, malgré les conditions très difficiles. Est-il juste que vous êtes plus prudents que les autres pilotes quand il pleut, ou du reste moins fou ? Pour moi, j'ai perdu la tête de la course à deux reprises (face à Lewis Hamilton en raison de trajectoires trop larges dans le virage 2, ndlr), car j'ai fait une erreur. Vous n'avez pas pu voir la même course que celle que nous, nous vivons dans les baquets. Je suis fou, comme tous les pilotes ! "L'équipe a fait un travail fantastique" Comment avez-vous fait pour ne pas vous laisser influencer par les conditions changeantes, et ainsi rester concentré ? C'était très difficile effectivement, surtout en début de course lorsque la piste était vraiment glissante. En fin de course, je ne pense pas que ce soit les conditions de course qui aient joué un rôle majeur, mais plutôt la vitesse de ma voiture. Quand vous repensez à cette course, et à celle de la semaine passée au Nürburgring, n'avez-vous pas le sentiment que McLaren se rapproche des Red Bull ? Nous avons gagné trois des cinq dernières courses donc c'est très positif pour nous. C'est extrêmement dommage pour moi d'avoir connu des problèmes de fiabilité lors des deux dernières courses, qui ont probablement ruiné toute ambition personnelle. Je suis très loin derrière Sebastian au classement donc, en fait, je dois le battre à chaque course, et c'est exactement ce que je suis en train de faire. Red Bull devrait s'inquiéter car je pense que nous les rattrapons en course mais aussi en qualifications. Je suis vraiment très reconnaissant à l'équipe, au travail qu'elle a accompli, pas seulement en course mais aussi en qualifications. L'équipe a fait un travail fantastique lors des deux dernières courses, et cette victoire est la meilleure des choses pour aborder la pause estivale. Deux McLaren gagnent en une semaine, cela veut-il dire que l'écurie est définitivement revenu dans la course ? On dirait, oui. Croyez-moi, les gars vont tout faire pour qu'on ait une bonne voiture à Spa, pour la prochaine course après la pause estivale.