Bulls et Raptors au coude à coude

  • A
  • A
Bulls et Raptors au coude à coude
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Les deux franchises se disputent toujours une place pour les play-offs.

NBA - Les deux franchises se disputent toujours une place pour les play-offs. La course aux play-offs: Quand le bonnet d'âne de la ligue se rebelle... Vendredi, les Bulls de Joakim Noah ont payé au prix fort le regain de forme d'une formation des New Jersey Nets souvent apathique cette saison mais qui a décidé de livrer son match de l'année face à la franchise de l'Illinois. Deux faits marquants révèlent la soirée extraordinaire connue par l'ancienne écurie de Jason Kidd. Avec 127 points empilés après deux prolongations, les Nets ont simplement signé leur match le plus prolifique de la saison. Mieux, depuis mars 2001 et un certain Kenyon Martin, les actuels pensionnaires du IZOD Center n'avaient jamais vu un rookie réussir un triple-double. C'est désormais chose faite par l'intermédiaire de Terrence Williams, auteur de 27 points, son record en carrière, 13 rebonds et 10 passes. Le 11e choix de la draft 2009 n'aura pas été le seul à briller, Brook Lopez rendant pas moins de 26 points et 14 rebonds et le pivot Yi Jianlian 15 points et 12 rebonds. Les Bulls, malgré les 27 unités et 10 rebonds de Brad Miller, les 25 points de Derrick Rose et les 16 points, 9 rebonds et une claquette spectaculaire de Joakim Noah après un tir manqué de Rose dans le dernier quart ont donc laissé filer une opportunité en or de se rapprocher de la 8e et dernière place qualificative pour les play-offs à l'Est. Les Bulls pourront regretter de ne pas avoir su finir le boulot après avoir mené de 7 points dans la première prolongation, surtout que dans le même temps, son rival pour le précieux sésame, les Toronto Raptors, a été défait sur le parquet des Atlanta Haws (107-101). Du coup, les deux formations affichent le même bilan de 38 victoires pour 41 défaites avant de s'affronter dimanche pour un match décisif à trois levées du terme de la saison régulière. Sur le parquet du Air Canada Centre, les Bulls devront éviter la passe de trois défaites face à Toronto cette saison. Battus (99-89) le 11 novembre au Canada, les hommes de Vinny Del Negro avaient surtout été humiliés (110-78) dans leur salle du United Center, le 5 décembre dernier. Défaite interdite pour des Bulls qui auront en plus deux dernières rencontres plus difficiles à négocier, contre Boston et à Charlotte, que les Raptors, amenés à se déplacer à Detroit avant de recevoir les Knicks. A l'Ouest, rien de nouveau si ce n'est pour les Spurs qui chutent au huitième rang de la conférence après le revers enregistré contre Memphis (107-99) au Texas. Portés par les 28 points et 15 rebonds de Zach Randolph, les Grizzlies contraignent pour l'heure San Antonio à un premier tour de play-offs face à l'épouvantail de la NBA, les Lakers. Avec un Tim Duncan utilisé avec parcimonie (15 points et 10 rebonds en 25 minutes) et un Tony Parker absent du cinq de départ (13 points et 8 passes), les Spurs ont perdu leur 31e match de la saison. "Ils ont simplement joué mieux que nous", reconnaissait après coup le coach aux quatre titres de champion, Greg Popovich. Les Spurs devront désormais rectifier le tir contre Denver, Memphis et Dallas pour griller la politesse à Portland, battu par les Mavs (83-77), et ainsi éviter la bande à Kobe Bryant dans quelques semaines. Les Français de la nuit: Outre Tony Parker et Joakim Noah, d'autres représentants tricolores ont participé aux treize rencontres programmées vendredi. Avec Orlando, Mike Pietrus a joué son rôle de sixième homme en apportant 10 points et 7 rebonds lors du succès du Magic face au Knicks (118-103). Présents dans leur cinq majeur respectif, Boris Diaw et Nicolas Batum ont connu la défaite. L'ailier des Bobcats a inscrit 18 points (à 7/11 aux tirs) pour 3 rebonds et 5 passes lors du revers enregistré par Charlotte à Houston (97-90) et celui des Blazers s'est montré plus discret en compilant 7 points et 3 rebonds en près de 28 minutes, n'empêchant pas les Mavericks de s'imposer (83-77). Autre joueur hexagonal à avoir connu la défaite, Ian Mahinmi n'a pas pesé pour les Spurs face aux Grizzlies avec 4 points, 1 petit rebond et 2 ballons volées en 8'29 passées sur le parquet. De son côté, Rodrigue Beaubois est resté aux stands et a pu assister en spectateur à la démonstration de Dirk Nowitzki sur le parquet de Portland. Le Top 10: