Bryant propulse les Lakers

  • A
  • A
Bryant propulse les Lakers
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - LA mène 1-0 en Finale de Conférence après son succès face à Phoenix (128-107).

NBA - LA mène 1-0 en Finale de Conférence après son succès face à Phoenix (128-107).LA Lakers-Phoenix 128-107Les Lakers mènent 1-0. Prochain match, mercredi, à Los Angeles.Ce devait donc être une opposition de style entre le jeu rapide prôné par les Suns et un jeu placé mettant en exergue la domination des Lakers sous les panneaux. A tel point que certain par ici avait imaginé voir les intérieurs californiens «voler la vedette à Kobe Bryant himself.» Soit. Alors, la force de frappe intérieure des champions en titre a bien pris le meilleur sur son homologue de l'Arizona, Pau Gasol tenant le choc face à Amare Stoudemire avec 21 points contre 23 pour l'ailier fort des Suns et Lamar Odom signant un double-double de poids en compilant 19 points et 19 rebonds. Mais pour ce qui est de voler la vedette à la grande vedette de L.A., Gasol et consorts repasseront...Parfois poussif lors du premier tour face au Thunder, bien plus à son aise face au Jazz avec quatre prestations à plus de 30 points, Kobe Bryant a en effet signé un véritable récital pour le premier match face aux Suns. Porté par une réussite exacte au rendez-vous, le MVP des dernières Finals a franchi un nouveau cap en rendant 40 points à 13 sur 23 aux tirs et 11 sur 12 aux lancers! Malgré sa sortie réussie, Lamar Odom n'en avait ainsi que pour son coéquipier à l'issue de la rencontre. «C'est définitivement le meilleur scoreur de la Ligue, assurait ainsi le couteau suisse californien, pénétrations, trois points, fadeaways dos au panier, main gauche-main droite, intérieur-extérieur: il a tout fait ce soir. Il a montré qu'en pleine possession de ses moyens, il était bien le plus fort. Le repos lui a fait du bien.»Force est en effet de constater que les six jours de repos depuis la demi-finale de Conférence expédiée face aux Jazz ont été particulièrement profitables à Bryant... A tel point que pour son 11e match à plus de 40 points en playoffs, KB24 n'a eu besoin que de passer dans le dernier quart, la victoire californienne étant acquise depuis longtemps et Phil Jackson pouvant économiser un peu plus son maître à jouer et son genou douloureux. Un quart-temps a en effet suffi aux champions en titre pour prendre la mesure de leurs visiteurs. Après avoir encaissé un 7-0 en guise de faux-départ, Phoenix a bien réussi à brièvement passer en tête dans le premier quart (23-22, 10e), mais un 11-0 plus tard, Bryant participant à hauteur de 7 points, le décor de cette première manche était planté.Car si les Suns parvenaient à entretenir l'espoir jusqu'à la pause, atteinte avec seulement sept longueurs de débours, les Lakers reprenaient de plus belle au retour des vestiaires en signant un 13-2 synonyme de 19 points d'avance. Le sort de la rencontre était d'ores et déjà scellé et les hommes de Phil Jackson pouvaient dérouler et enfoncer le cou. «Ils vont probablement continuer à avoir l'avantage de taille.» pouvait bien constater Steve Nash après coup, précisant «il faut mettre encore plus d'intensité et prendre plus de tirs.» Certes. Mais le plus inquiétant pour la maison Phoenix est bien que les Lakers ont su prendre les Suns à leur propre jeu, se montrant notamment particulièrement à leur aise dans le jeu de contre-attaque en plus de tenir le rythme élevé instigué par le meneur canadien.Un Steve Nash qui pouvait être d'autant plus déçu qu'il n'a jamais été en mesure de peser sur les débats. Il aurait en effet fallu plus que ses 13 points et 13 rebonds pour que les Suns tiennent la comparaison. Rubin Lopez y est certes allé de ses 14 points à 6 sur 7 aux tirs, Jason Richardson émargeant, lui, 15 points, mais Grant Hill est en revanche passé au travers avec un maigre 1 sur 5 aux tirs, et le banc des Suns n'a pas non plus été à la hauteur. C'en était trop pour Phoenix qui a deux jours pour trouver la solution d'ici le match 2...