Bryant plus fort que la douleur

  • A
  • A
Bryant plus fort que la douleur
Partagez sur :

Deux jours après une frayeur majuscule face aux Mavs, la faute à un Kobe Bryant victime d'une entorse à la cheville gauche finalement plus spectaculaire que sérieuse, les Lakers ont confirmé leur grande forme du moment avec un succès 97-84 face au Magic. Et avec un Kobe Bryant fidèle au poste.

Deux jours après une frayeur majuscule face aux Mavs, la faute à un Kobe Bryant victime d'une entorse à la cheville gauche finalement plus spectaculaire que sérieuse, les Lakers ont confirmé leur grande forme du moment avec un succès 97-84 face au Magic. Et avec un Kobe Bryant fidèle au poste. "Je pensais que c'était fini. Ça a été la plus grosse peur de ma carrière, j'ai juste prié pour que mon pied soit toujours aligné. Je pensais l'avoir démis et c'est vraiment une pensée effrayante. Ça semblait horrible, mais tout s'est remis en place." A tel point que Kobe Bryant était finalement bien présent à l'heure du coup d'envoi du remake des Finales 2009 ! Victime d'une entorse de la cheville, samedi, lors du choc chez les Mavericks, Kobe Bryant était pourtant plus qu'incertain pour la visite du Magic. Mais habitué à jouer avec un genou souffreteux, la star californienne n'entendait pas manquer l'occasion d'enfoncer le clou face à l'un des cadors de la Ligue. Après Atlanta (deux fois), San Antonio il y a huit jours et Dallas ce week-end, c'est donc le Orlando qui a fait les frais du réveil des Lakers. A la dérive avant le All-Star Game, les champions en titre enchaînant trois défaites consécutives dont l'une, honteuse, chez les cancres de Cleveland, les champions en titre ont retrouvé toute leur superbe avec désormais dix victoires en onze matches depuis la coupure du All-Star week-end. «L'équipe a trouvé son alchimie. On joue de nouveau ensemble, autant en défense qu'en attaque et ça fait toute la différence. On sera prêts pour les playoffs.» ne manquait pas de prévenir Derek Ficher à l'issue de la rencontre. Dans la roue des Mavs Et d'ici un mois, nul doute que Kobe Bryant sera débarrassé pour de bon de son entorse. Car face au Magic, en dépit d'un strap encore plus serré que d'habitude, le MVP des dernières Finales a dû composer avec une gêne évidente. «C'était plus mental qu'autre chose. J'ai eu du mal à retrouver mes sensations au tir, mais c'était plus une question de confiance. J'étais surtout à l'écoute de ma cheville et ça m'a perturbé. Mais une fois que j'ai été pleinement rassuré, j'ai retrouvé le fluide.» commentait d'ailleurs Kobe Bryant après coup. Ce qui donne, dans les chiffres, un 2 sur 11 avant la pause puis un 5 sur 8 pour participer à la démonstration californienne après le passage aux vestiaires. Car si le Magic a ouvert en grand, menant encore à mi-parcours 41-46, la suite de la rencontre a été à sens unique. Dwight Howard a pourtant pu signer un nouveau double-double avec 22 points à 8 sur 14 aux tirs et 15 rebonds, mais il a trouvé à qui parler avec le tandem Pau Gasol-Andrew Bynum. Les deux hommes ont en effet parfaitement pris le relais de KB24, l'Espagnol s'occupant du scoring avec 23 points à 10 sur 17 agrémentés de 5 rebonds et 5 passes et son jeune compère profitant de la soirée pour battre un record personnel au rebond avec 18 prise pour aller avec ses 10 points. Mais la démonstration californienne a été collective, et si Bryant a pu se contenter de 30 minutes de jeu pour économiser sa cheville, c'est également grâce aux 16 points de Lamar Odom ou aux 15 de Derek Fisher. De quoi permettre aux Lakers de revenir à hauteur des Mavs (48-20 contre 47-19) dans la course à la deuxième place de la Conférence Ouest et avec désormais une série de sept matches à disputer au Staples Center