Bryant, l'insulte homophobe malvenue

  • A
  • A
Bryant, l'insulte homophobe malvenue
@ Capture d'écran TNT
Partagez sur :

VIDEO - La star des Lakers a écopé d'une amende de 100.000 dollars pour avoir insulté un arbitre.

La fin de la saison NBA a fait perdre ses nerfs à Kobe Bryant, mardi soir. Après avoir reçu une faute technique lors de la rencontre face aux San Antonio Spurs (102-93), la star des Los Angeles Lakers a manifesté son mécontentement en jetant une serviette au sol, puis en interpellant l'un des arbitres de la rencontre d'un sonore "Bennie" (l'arbitre s'appelle Bernie Adams ndlr), avant de susurrer une insulte à connotation homophobe : "f**king f**" ("sale p...").

Kobe Bryant s'en prend à un arbitre :

Aux Etats-Unis plus qu'ailleurs, on ne plaisante pas avec le respect des minorités. Conscient que les images de la TNT avaient capté son insulte, le double MVP en titre (meilleur joueur) des finales NBA a rapidement battu sa coulpe, mercredi. "Ce que j'ai dit hier soir (mardi soir) ne doit pas être pris au premier degré", a expliqué dans un communiqué le n°24 des Lakers, dont l'image avait été sérieusement écornée en 2003 lorsqu'il fut accusé de viol. "J'ai réagi par frustration, dans l'excitation de la rencontre. Les mots que j'ai prononcés ne reflètent pas mes sentiments à l'égard des communautés gay et lesbienne et n'avaient pas pour but de blesser qui que ce soit."

L'équivalent de 70.000 euros d'amende

Malgré ces excuses publiques, la NBA, par la voix de son commissioner David Stern, n'a évidemment pas laissé passer cet écart de langage. "Le commentaire de Kobe Bryant lors du match d'hier soir (mardi soir) était offensant et inexcusable", a souligné David Stern dans des propos repris sur nba.com. "Je suis tout à fait conscient que le basket est un sport plein d'émotions, mais un terme aussi grossier ne doit jamais être toléré (...) Kobe et tous les gens de la NBA savent que les commentaires insensibles ou désobligeants ne sont pas acceptables et n'ont pas leur place en NBA comme dans la société."

Pour s'absoudre définitivement de cette grossièreté, "KB24" va devoir s'acquitter d'une amende de 100.000 dollars, soit l'équivalent de 69.000 euros. Avant que la NBA ne révèle le montant de l'amende, plusieurs associations gay et lesbiennes étaient montées au créneau pour critiquer l'attitude de Bryant. "Les insultes discriminatoires n'ont pas leur place sur comme en dehors du terrain", a souligné Jarrett Barrios, président de l'alliance gay et lesbienne contre la diffamation. "Les sportifs professionnels doivent fournir un meilleur exemple aux jeunes gens qui utilisent des termes comme celui-ci sur les playgrounds ou à l'école, créant un climat d'intolérance et d'hostilité. Il est du ressort des LA Lakers d'éduquer leurs fans et de leur faire comprendre pourquoi ce terme est inacceptable."