Bryant climatise le Heat

  • A
  • A
Bryant climatise le Heat
Partagez sur :

Alors que le Miami Heat menait de deux points sur le parquet des Lakers, Kobe Bryant a enfilé son costume de sauveur et a sauvé la franchise californienne grâce à un tir à trois points miraculeux décoché au nez et à la barbe de Dwyane Wade pour offrir la victoire aux siens (108-107). Du côté des Français, la nuit a été un peu plus difficile.

Alors que le Miami Heat menait de deux points sur le parquet des Lakers, Kobe Bryant a enfilé son costume de sauveur et a sauvé la franchise californienne grâce à un tir à trois points miraculeux décoché au nez et à la barbe de Dwyane Wade pour offrir la victoire aux siens (108-107). Du côté des Français, la nuit a été un peu plus difficile.Le match: Los Angeles Lakers-Miami Heat 108-107 Ron Artest et Kobe Bryant n'étaient pas d'accord à l'issue de la courte victoire des Californiens sur le Heat vendredi soir (108-107). Pour la plus célèbre tête brûlée de la Ligue, le tir à trois points de Bryant qui a donné la victoire aux locaux dans les dernières secondes de cette rencontre était tout sauf chanceux, et dès qu'il l'a vu partir, il savait qu'il ferait trembler le filet. Pour l'intéressé, c'est tout le contraire."C'était, de loin, le tir le plus chanceux que j'ai pris dans ma carrière, reconnaissait après coup le MVP des dernières finales. Je ne croyais vraiment pas que la balle allait rentrer sur ce tir." Faux modeste Kobe ? Il a en tout cas sorti ses coéquipiers d'un beau guêpier vendredi soir, au nez et à la barbe de Dwyane Wade (26 points, 9 passes, 7 rebonds) et de ces Floridiens qui ont mené la vie dure aux champions en titre avant de finalement s'incliner des mains du deuxième meilleur marqueur du championnat. L'homme, auteur de 33 points, n'en est pas à son coup d'essai et a encore renforcé sa propre légende avec ce tir miraculeux qui permet aux Lakers de conforter leur position au sommet de la Conférence Ouest et de s'adjuger un huitième succès de rang.Le reste du casting hollywoodien était par ailleurs au diapason vendredi soir, malgré une adresse plus que suspecte pour Ron Artest (9 points à 4/17), alors qu'Andrew Bynum (19 points, 8 rebonds) et Pau Gasol (22 points, 8 rebonds) ont bien soutenu leur leader. Miami et Dwyane Wade croyaient eux pouvoir arracher leur onzième victoire depuis le début de saison face aux Angelinos, avec notamment un Jermaine O'Neal retrouvé (16 points, 10 rebonds, 4 passes). Un onzième succès qui sera certainement plus aisé à conquérir pour les hommes d'Erik Spoelstra dimanche soir à Sacramento, lorsqu'ils mettront un terme à leur périple californien. Les Lakers recevront eux les Suns pour un match au sommet qui sent la poudre.Les FrançaisTrois représentants tricolores étaient sur le pont vendredi soir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'ont pas été en réussite. Honneur tout d'abord à Joakim Noah, qui a créé la sensation en osant défier "l'élu". L'ancien Gator a en effet invectivé LeBron James lors de la défaite de ses Bulls à Cleveland (101-87), lassé de voir le MVP de la saison 2008 multiplier des pas de danse que "Jooks" jugeait provocateurs. A part ces éclats de voix, le troisième meilleur rebondeur de la Ligue termine avec 7 points (à 2/7), 10 rebonds et 3 passes. Meilleur marqueur français de la nuit, Rodrigue Beaubois (9 points en 21 minutes) n'a rien pu faire pour empêcher la défaite surprise de Dallas à Memphis (98-82), alors que Boris Diaw a été quelconque lors du revers 97 à 91 des Bobcats dans le New Jersey (4 points, 6 passes, 3 rebonds et 3 balles perdues en 41 minutes).