Bryant à Bologne, ça se précise

  • A
  • A
Bryant à Bologne, ça se précise
@ MAXPPP
Partagez sur :

BASKET - La star des Lakers pourrait évoluer à la Virtus Bologne en début de saison.

Alors que les propriétaires des clubs et les représentants des joueurs se sont à nouveau rencontrés, samedi soir, pour tenter de mettre fin à la grève qui paralyse actuellement la NBA, certains joueurs continuent de prospecter en Europe. Leur objectif : rester en forme et jouer en attendant que la saison, qui pourrait être raccourcie, ne commence. En France, Nicolas Batum a rejoint Nancy, Boris Diaw les JSA de Bordeaux, Tony Parker pourrait faire de même à Villeurbanne. Parmi les stars américaines, le meneur de Utah Deron Williams s'est expatrié en Turquie, au Besiktas Istanbul.

Mais une arrivée risque de faire du bruit en Europe, celle de Kobe Bryant. Annoncée un temps en Chine, la star des Los Angeles Lakers, quintuple champion NBA, a annoncé qu'il pourrait disputer quelques matches avec la Virtus Bologne, en Italie. "Jouer en Italie ? C'est très possible, ce serait un rêve pour moi", a expliqué mercredi à la Gazzetta dello sport "KB24", qui était à Milan pour une opération promotionnelle. "Il y a une possibilité, nous en parlons ces jours-ci. Pour moi, c'est une bonne nouvelle." Et comment !

Kobe Bryant explique ses envies d'Italie sur Gazzetta TV :

Ce serait d'abord une bonne nouvelle financière, même si l'on peut dire, sans trop de risque de se tromper, que Bryant est à l'abri du besoin. En effet, le président de la Virtus, Claudio Sabatini, a proposé une somme colossale pour la venue du champion olympique 2008 : 2,5 millions de dollars, soit 1,85 million d'euros pour... dix rencontres, du 9 octobre au 15 novembre, ce qui ferait le match à 185.000 euros environ. ""Ce serait extraordinaire pour tout le basket italien. C'est un gros pari, mais je veux essayer jusqu'au bout. Je suis de nature très optimiste, même si là, nous avons visé très haut", a expliqué le président de la Virtus, vainqueur à deux reprises de l'Euroligue, en 1998 et 2001.

"L'Italie, c'est chez moi !"

Mais la venue de Bryant en Italie, ce n'est pas seulement une affaire d'argent. C'est aussi une affaire de coeur. En effet, même s'il est né à Philadelphie, en Pennsylvanie, "Kobe" a grandi en Italie, où il a vécu entre l'âge de 5 et 14 ans. Son père, Joe, a été basketteur dans la "Botte", entre 1984 et 1991. "L'Italie, c'est chez moi", a expliqué Bryant dans un italien parfait. "C'est là qu'a commencé mon rêve de jouer en NBA. Ici, j'ai appris les fondamentaux, j'ai appris à tirer, le jeu sans ballon. Choses que ne savaient pas faire les jeunes de mon âge quand je suis rentré en Amérique, parce qu'ils ne pensaient qu'à sauter et à dunker." A l'heure actuelle, les supporters de la Virtus ne doivent espérer qu'une seule chose : que la grève se poursuive en NBA...