Brive et Albi malgré la grippe A

  • A
  • A
Brive et Albi malgré la grippe A
Partagez sur :

RUGBY - Handicapés par la grippe A, Brive et Albi ont tout de même réussi à battre respectivement Toulouse (27-21) et Biarritz (20-9).

En dépit de plusieurs cas de grippe A au sein de leur effectif, Brive et Albi ont frappé fort dimanche en match en retard de la 15e journée de TOP 14. Les Corréziens se sont en effet imposés à domicile face au Stade Toulousain (27-21), alors que les Tarnais ont pris le dessus sur Biarritz (20-9). De son côté, le Racing a signé un 8e succès consécutif face à Toulon (28-15).BRIVE-TOULOUSE: 27-21Brive au courageHandicapé dans sa préparation par plusieurs cas de grippe A, qui ont contraint la Ligue à reporter le match de 24 heures, Brive accueillait le Stade Toulousain avec la volonté de confirmer à domicile sa belle victoire à Montpellier (25-3).Les Corréziens prennent rapidement les devants grâce à Nicolas Jeanjean. L'ancien Toulousain profite d'un service de Palisson pour inscrire le premier essai de la rencontre (5-0, 5e). Dans la foulée, l'ailier briviste intercepte une passe mal assurée de Skrela pour filer dans l'en-but après une course de 40 m (12-0, 7e). L'ouvreur toulousain, qui fêtait sa première titularisation cette saison à son poste de prédilection, se rattrape de sa bévue en inscrivant deux pénalités avant le repos, mais le CAB conserve une avance confortable grâce à deux drops d'Estebanez (18-6, 40e).L'entrée de Michalak à la place de Skrela va complètement changer la physionomie du match. Dès le retour des vestiaires, ce dernier trouve Heymans d'une superbe sautée pour le premier essai des siens (18-13, 42e). Par la suite, Michalak adresse un coup de pied dosé pour Heymans qui retrouve intérieur Fritz pour le deuxième essai (18-18, 51e).Alors que le match est complètement relancé, Brive assure la victoire grâce à deux pénalités de Palisson et un nouveau drop d'Estebanez (27-21) et remonte à la huitième place. De son côté, Toulouse reste quatrième. Prochaines matches: Clermont-Brive ; Toulouse-PerpignanALBI-BIARRITZ: 20-9Albi va mieuxCourageux et valeureux, Albi a glané un succès (20-9) mérité dans le sillage d'une charnière Dumitras-Boulogne omniprésente. Biarritz, un temps réaliste, n'a pas montré grand-chose et repart les valises vides de points.Pourtant diminué par les blessures et la grippe A, le SCA avait misé sur une équation simple: les mauls, le jeu dans l'axe et le pied de Dumitras (deux drops du Roumain, qui en a tenté cinq). Les hommes d'Eric Béchu ont aussi su profiter du manque de fraîcheur des Basques, qui jouaient là leur troisième match en dix jours. Les Biarrots ont pourtant démarré fort par Yachvili (0-3, 11e) avant que Boulogne ne profite d'une mésentente arbitrale pour inscrire un essai entaché d'un en-avant (5-3, 14e). Dominateurs, les Albigeois tentent d'aggraver la marque mais le BO est réaliste et Yachvili concrétise les rares incursions basques (8-9, 40e). Au retour des vestiaires, le SCA va passer la seconde, Boulogne et Dumitras passant deux coups de pied chacun. Albi, qui décroche là sa troisième victoire de la saison, lance au mieux son opération maintien.Prochaines matches: Toulon-Albi ; Biarritz-BourgoinRACING-TOULON: 28-15Le Racing inarrêtableEt de huit. En s'imposant 28-15 face à Toulon, le Racing a glané un huitième succès de rang, qui le propulse sur le podium du Top 14.Longtemps, cette rencontre s'apparente à un duel de buteurs, avec trois personnages principaux concernés que sont Wisniewski et Steyn côté parisien, contre Wilkinson dans les rangs du RCT. Wisniewski passe trois pénalités, Steyn en ajoute une, alors que Wilkinson en inscrit quatre. C'est donc sur un score de parité, 12-12, que les deux équipes regagnent les vestiaires.Dès le début du second acte, Jonathan Wisniewski va prendre l'avantage dans son duel à distance, puisqu'il passe deux drops (43e, 51e), mettant son équipe sur de bons rails. Quelques minutes plus tard, le Racing inscrit le seul essai du match, par François Steyn (57e), transformé par Wisniewski. La messe est dite, la seconde période est globalement maîtrisée par les hommes de Pierre Berbizier, sûrs de leur force.Le fait est qu'après 15 journées, on en oublie presque que le Racing est un promu composé de plusieurs nouveaux joueurs, à l'image de Sébastien Chabal énorme tout au long du match. L'amalgame a été réalisé, en atteste ce huitième succès consécutif, porteur de promesses. Toulon n'aura pas démontré sa force de caractère habituelle, il reste cependant bien calé à la 7e place du classement.