Brive change de tête

  • A
  • A
Brive change de tête
Partagez sur :

Propriétaire depuis trois ans, le groupe Derichebourg se retire du CA Brive pour des raisons économiques mais reste sponsor principal. Le club corrézien appartient désormais à Brive Rugby SAS, dont le président est Jean-Jacques Bertrand, ex-dirigeant de Rhône-Poulenc et Aventis. Il succède à Patrick Sébastien qui devient président d'honneur. Le staff technique ne change pas en revanche.

Propriétaire depuis trois ans, le groupe Derichebourg se retire du CA Brive pour des raisons économiques, mais reste sponsor principal. Le club corrézien appartient désormais à Brive Rugby SAS, dont le président est Jean-Jacques Bertrand, ex-dirigeant de Rhône-Poulenc et Aventis. Il succède à Patrick Sébastien, qui devient président d'honneur. Le staff technique ne change pas en revanche.Daniel Derichebourg, propriétaire du groupe du même nom, annonce jeudi matin dans les colonnes de La Montagne qu'il vend le CA Brive à un groupe de partenaires appelé Brive Rugby SAS. Durant ses trois années passées à la tête du club corrézien, l'homme d'affaires aura investi 23 millions d'euros et a permis au club de "retrouver son rang au top niveau européen". Cependant, le Groupe Derichebourg reste le principal sponsor du club.Justifiée principalement par la crise économique, la vente a été officialisée sur le site Internet du club dès mercredi soir. Le CA Brive est désormais entre les mains du Brive Rugby SAS, qui définira prochainement un nouveau conseil d'administration. On sait déjà qu'il sera présidé par Jean-Jacques Bertrand, ancien dirigeant de Rhône Poulenc et Aventis, et que Simon Gilham, qui reste directeur général du club, en sera le vice-président. Patrick Sébastien, lui-même actionnaire du Brive Rugby SAS, devient président d'honneur du club.L'encadrement sportif inchangéCette transaction renforce les liens entre le CA Brive et les collectivités territoriales telles que la Ville de Brive, le Département de la Corrèze et la Région Limousin, et pourrait même accélérer le projet de rénovation du stade, qui vient d'être soumis à la ville. Sportivement par contre, rien ne bouge. La direction du club et l'encadrement sportif restent identiques, selon le souhait de Derichebourg.Sixième du dernier Top 14 et qualifié pour la Coupe d'Europe, qu'il avait remporté en 1997, le CA Brive espère ainsi franchir un nouveau palier et jouer de nouveau les premiers rôles.