Brive a frôlé l'exploit

  • A
  • A
Brive a frôlé l'exploit
Partagez sur :

Brive a mené à Toulouse, mais les Corréziens ont finalement échoué à un petit point du leader, à Ernest-Wallon (22-23). Un mini-exploit, mais presque un minimum malgré tout pour le CAB, au vu des autres résultats de leurs concurrents directs pour le maintien. La Rochelle a en effet battu Montpellier (20-16) et Agen a lui aussi pris le bonus défensif au Stade Français (18-22). Enfin, Toulon a écrasé Bourgoin (39-17).

Brive a mené à Toulouse, mais les Corréziens ont finalement échoué à un petit point du leader, à Ernest-Wallon (22-23). Un mini-exploit, mais presque un minimum malgré tout pour le CAB, au vu des autres résultats de leurs concurrents directs pour le maintien. La Rochelle a en effet battu Montpellier (20-16) et Agen a lui aussi pris le bonus défensif au Stade Français (18-22). Enfin, Toulon a écrasé Bourgoin (39-17). TOULOUSE-BRIVE: 23-22 Consulter aussi: Le film du match Toulouse petit bras Diminué en raison du Tournoi des Six Nations, le Stade toulousain n'en a pas moins remporté son match de la 21e journée du Top 14 face au CA Brive ce samedi (23-22). Jouée sous un temps pluvieux et avec un vent pénalisant, cette partie plutôt moyenne dans son ensemble voit d'abord les buteurs des deux équipes se rendre coup pour coup en première période. Michalak (8e, 24e et 32e) assure pour le Stade alors que Caminati de loin (11e et 40e) puis Bélie de près (17e et 29e) permettent aux Corréziens de rentrer au vestiaire avec un léger avantage (9-12). Le second acte est un peu plus enlevé et plaisant à défaut d'être spectaculaire. Bélie (59e) poursuit sa performance face à ses anciens coéquipiers, au même titre que Michalak (43e, 48e et 64e), impressionnant de sérénité. L'exploit du match est tout de même à mettre à l'actif du tonitruant Fidjien Caucaunibuca. L'ancien Agenais va aplatir après un numéro de funambule, la gonfle blottie dans une seule main, pour faire le break (60e). Palisson n'abdique pas et répond dix minutes plus tard après une bonne percée de Vosloo (69e). Les Haut-Garonnais gèrent la fin de match et empochent donc quatre points sans réellement convaincre alors que le CAB, combatif, ramène le point du bonus défensif de son déplacement à Ernest-Wallon. Prochains matches: Racing-Métro 92 - Toulouse ; Brive - Bourgoin TOULON-BOURGOIN: 39-17 Consulter aussi: Le film du match Le RCT sans forcer Pour le compte de la 21e journée, Toulon empoche une victoire bonifiée importante face à Bourgoin (39-17). Le RCT prend les choses en main d'entrée et se met à l'abri assez rapidement. Loamanu, excellent samedi, signe un doublé (22e, 37e), à l'instar de son compère de l'aile droite, Benjamin Lapeyre (13e, 33e). Le vent contrarie Contepomi qui ne transforme que deux essais et le score n'est que de 27-3 à la pause en faveur des locaux. Au retour des vestiaires, les Isérois pénètrent sur la pelouse avec la ferme intention de marquer. Leurs efforts sont récompensés par le remuant Janaudy (27-10, 46e), entré seulement quelques instants avant son essai. Le XV de la Rade n'apprécie que très peu ce sursaut d'orgueil et Cibray y va à son tour de son doublé (55e, 59e) pour assurer définitivement le succès bonifié du RCT (39-10, 59e). Les hommes de Saint-André souffrent en fin de rencontre et encaissent un essai de pénalité logique au vu des nombreuses fautes commises dans leurs 22 mètres (39-17, 75e). Les Toulonnais s'offrent un bol d'air avec cette victoire à 5 points qui les placent provisoirement au 6e rang, à égalité avec Castres. Prochains matches: Castres - Toulon ; Brive - Bourgoin LA ROCHELLE-MONTPELLIER: 20-16 Consulter aussi: Le film du match La Rochelle se reprend Après quatre défaites consécutives, le Stade Rochelais s'est relancé en bas de classement en battant (20-16) des Montpelliérains diminués par l'absence de plusieurs titulaires. Les Héraultais, dominateurs en ce début de match, ouvrent très vite le score sur un drop de Lagarde (0-3, 1e). Le même Lagarde rate un autre drop peu après (6e). Petit à petit, La Rochelle se remet dans la partie et égalise sur un coup de pied gagnant de Dambielle (3-3, 19e). Les Maritimes se font surprendre peu après par un essai de Pelo en coin, suite à une passe de Lagarde (3-10, 22e). Les Héraultais, qui font preuve de réalisme, ajoutent trois nouveaux points par Paillaugue (3-13, 34e) Après une forte domination des Rochelais en fin de première période, ces derniers sont récompensés de leurs efforts par un essai de Combezou en coin, transformé par Dambielle (10-13, 40e). Au retour des vestiaires, La Rochelle profite de sa supériorité numérique pour dominer et égaliser par une pénalité de Dambielle (13-13, 50e). Encouragé par ce retour, le Stade Rochelais repasse devant au score suite à un essai de Tales bien lancé par Ferrou (20-13, 59e). Le MHR réduit le score à moins de vingt minutes de la fin par un coup de pied victorieux de Paillaugue (20-16, 62e). Malgré des dernières minutes délicates, La Rochelle tient sa victoire et se relance dans la course au maintien. Les Maritimes sont désormais 12e à un petit point d'Agen (11e). Montpellier reste 4e. Prochains matches: La Rochelle - Perpignan ; Montpellier - Stade Français STADE FRANÇAIS-AGEN: 22-18 Consulter aussi: Le film du match Agen peut s'en vouloir Pari réussi pour le Stade Français. Après sa défaite subie le week-end dernier face à Perpignan (9-21), les Parisiens se devaient de s'imposer pour continuer à rêver à une place en phase finale. C'est chose faite après la réception d'Agen (22-18), en lutte pour le maintien. Mais que ce fut dur. Les deux équipes ont multiplié les maladresses tout au long de 80 minutes accrochées. Et la lumière est venu des buteurs. D'un côté, Julien Dupuy. De l'autre, Conrad Barnard. Le Parisien et l'Agenais se sont livré à un ballet, un duel à distance que le seul Mauro Bergamasco est venu perturber. L'Italien, justement, a fêté son retour d'un essai de roublard en fin de rencontre (72e), donnant par là-même un avantage décisif à une équipe du Stade Français qui marchait sur des oeufs. Avant cela, on l'a dit, Dupuy et Conrad ont enfilé les points comme des perles. 3-0, 3-3, 3-6, 3-9, 6-9, 9-9, 12-9, 12-12, 15-12, 15-15, 15-18. Et c'est là que Bergamasco a surgit d'une mêlée cafouillée pour clôturer le score. La puissance parisienne aura fait la différence mais les Lot-et-Garonnais, trop indisciplinés, n'ont pas à rougir de leur point de bonus défensif décroché à Charléty et qui pourrait s'avérer essentiel dans la course au maintien. Côté parisien, on a retrouvé un début de sourire, ce qu'il faudra confirmer à Montpellier la semaine prochaine. Prochains matches: Montpellier - Stade Français ; Agen - Clermont