Brest se donne de l'air

  • A
  • A
Brest se donne de l'air
Partagez sur :

Trois semaines après avoir obtenu son premier succès de la saison en Ligue 1 lors du derby face à Lorient (3-1), Brest a décroché face à Sochaux, dimanche au Stade Francis-Le Blé, sa deuxième victoire en championnat (2-0), à l'occasion de la 14e journée, grâce à un but sur penalty de son capitaine Bruno Grougi (68e) et une réalisation de Romain Poyet (80e). Avec ces trois points, les hommes d'Alex Dupont s'éloignent de la zone rouge.

Trois semaines après avoir obtenu son premier succès de la saison en Ligue 1 lors du derby face à Lorient (3-1), Brest a décroché face à Sochaux, dimanche au Stade Francis-Le Blé, sa deuxième victoire en championnat (2-0), à l'occasion de la 14e journée, grâce à un but sur penalty de son capitaine Bruno Grougi (68e) et une réalisation de Romain Poyet (80e). Avec ces trois points, les hommes d'Alex Dupont s'éloignent de la zone rouge. Auteur de neuf matches nuls depuis le début de la saison, le Stade Brestois voulait à tout prix éviter le partage des points avec le FC Sochaux, dimanche à Francis-le Blé à l'occasion de la 14e journée de Ligue 1. D'autant plus que les hommes d'Alex Dupont restaient sur une triste défaite à Nancy (1-2), après une bonne série de cinq matches sans la moindre défaite - quatre nuls (1-1) face à Ajaccio, Marseille, Caen et Bordeaux et première victoire de la saison dans le derby contre Lorient (3-1) -. Mission réussie pour les Brestois, vainqueurs sans coup férir (2-0). Le scénario de la rencontre fut pourtant long à se dessiner, avec une première période pauvre en occasions. Préféré à Modibo Maïga à la pointe de l'attaque sochalienne, Sloan Privat est le premier à se distinguer, mais sa tête passe au-dessus (28e). Brest réagit par l'intermédiaire de Grougi, qui rate également le cadre d'un tir de 20 mètres (31e). Dans la foulée, il faut une belle parade de Steeve Elana pour détourner un centre-tir d'Edouard Butin (32e). L'erreur de jeunesse de Peybernes Privés de l'un de leurs meilleurs atouts, Ryad Boudebouz, touché au quadriceps, les Lionceaux peinent à déployer leur jeu parfois si flamboyant et s'exposent en défense. Teddy Richert doit se montrer vigilant face à Nolan Roux, qui était à la conclusion d'un bon mouvement entre Larsen Touré et Grougi (64e). Mais sur l'action qui suit, Ben Basat est fauché dans la surface par Mathieu Peybernes, qui concède un penalty et écope un carton rouge, car il était en position de dernier défenseur (66e). Grougi se charge de la sentence en prenant à contre-pied le dernier rempart sochalien, mais l'arbitre lui demande de le retirer car l'un de ses coéquipiers, Roux en l'occurence, est entré trop précipitamment dans la surface. Qu'importe pour le capitaine brestois qui choisit cette fois le côté gauche et prend de nouveau à revers Richert (1-0, 68e). Un but libérateur pour les Finistériens qui doublent la mise à l'entame des dix dernières minutes, grâce à la reprise d'un nouvel entrant, Romain Poyet, parfaitement servi par Roux, auteur d'un bon débordement et d'un centre en retrait parfaitement dosé depuis le côté droit (2-0, 80e). Entré lui aussi en jeu, Modibo Maïga aurait pu réduire la marque dans les arrêts de jeu d'une lourde frappe à ras de terre, mais c'était sans compter sur le très bel arrêt d'Elana. Grâce à ce deuxième succès de la saison, Brest remonte à la 13e place avec désormais quatre longueurs d'avance sur le premier relégable, Nice. De leur côté, les Sochaliens, qui restaient sur trois matches sans défaite - deux nuls (1-1) face à Evian TG et Nice et une très belle victoire face à l'OL (2-1) -, restent scotchés en onzième position, avec deux points d'avance sur leurs adversaires du jour.