Brest, l'invité surprise

  • A
  • A
Brest, l'invité surprise
Partagez sur :

Brest étonne. Pour sa troisième saison au sein de la D1 féminine, les Brestoises vont vouloir débuter 2011 comme 2010 avec la réception de Toulon St-Cyr, samedi soir, dans le cadre de la phase des matches retour. Actuellement 3e, à deux points du leader messin, les Arvoristes pensent au titre mais préfèrent jouer le Top 5.

Brest étonne. Pour sa troisième saison au sein de la D1 féminine, les Brestoises vont vouloir débuter 2011 comme 2010 avec la réception de Toulon St-Cyr, samedi soir, dans le cadre de la phase des matches retour. Actuellement 3e, à deux points du leader messin, les Arvoristes pensent au titre mais préfèrent jouer le Top 5. "L'objectif du début de saison était de terminer dans le top 5 et décrocher une place européenne". A en croire les paroles de l'entraineur de l'ARVOR29-Pays de Brest, Laurent Bezeau, son équipe fait bien mieux puisqu'à mi-saison, Brest est sur le podium à seulement deux points du leader messin. A l'heure d'attaquer la phase des matches retour de D1, les Finistériennes devront absolument "battre des équipes qui nous précèdent avant d'accrocher les équipes qui luttent avec nous pour le Top 5", renchérit-il. Fort de son début de saison en trombe après un succès face à Toulon, champion de France en titre (36-26, 1ère journée), l'ARVOR29-Pays de Brest réalise l'une de ses plus belles saisons avec sept victoires et un nul pour deux défaites lors des onze premières levées du championnat. Les Arvoristes ont également conclu l'année 2010 sur une finale en Coupe de la Ligue, perdue toutefois face à Metz (27-29). Mais les joueuses de Laurent Bezeau auront-elles les armes pour tenir cette cadence infernale jusqu'à la fin de la saison ? Pas si sûr... Boudan "Le top 5, oui, la première place, pas forcément" Malgré un bon recrutement, les pépins physiques pourraient venir enrayer la machine bretonne. "Tous les matches vont être difficiles et on va devoir faire avec l'effectif dont nous disposons aujourd'hui. Chaque équipe va vouloir se battre, soit dans les profondeurs du classement pour sauver sa peau, soit pour se bagarrer pour le titre", explique Alexandra Lacrabère, l'arrière de l'équipe de France. Mais les Brestoises devront être disciplinées et rigoureuses à l'heure de recevoir dans leur salle entre fin janvier et fin février Toulon St-Cyr, Metz et Nîmes, leurs trois principaux concurrents, à l'approche du sprint final pour le Top 5. A l'instar de leur entraineur qui reste prudent, les joueuses se montrent plutôt lucides sur leur réel niveau dans ce championnat, à l'image de Gladys Boudan, la pivot de l'ARVOR 29-Pays de Brest: "Si on doit gagner ces matches, on fera tout pour les remporter mais l'objectif reste le Top 5 et non pas forcément la première place". En somme, même si Brest pense au titre, il est bien trop tôt pour en parler.