Brest flaire le bon coup

  • A
  • A
Brest flaire le bon coup
Partagez sur :

Interrompu samedi à la mi-temps à cause de la neige, la rencontre Brest-Lens comptant pour la 15e journée de Ligue 1 a été reprogrammée ce mardi soir. Après trois matches sans succès, les Bretons veulent renouer avec les trois points afin de rejoindre l'OM et le Losc en tête du classement. Du côté des Nordistes, l'objectif est de sortir de la zone rouge.

Interrompu samedi à la mi-temps à cause de la neige, la rencontre Brest-Lens comptant pour la 15e journée de Ligue 1 a été reprogrammée ce mardi soir. Après trois matches sans succès, les Bretons veulent renouer avec les trois points afin de rejoindre l'OM et le Losc en tête du classement. Du côté des Nordistes, l'objectif est de sortir de la zone rouge. Leader surprise entre la 11e et la 13e journée de Ligue 1 après une série impressionnante de huit matches sans défaite (six victoires et deux nuls) et sans encaisser le moindre but, le Stade Brestois connaît une période plus délicate depuis trois matches. Battus à Lille début novembre (1-3), les hommes d'Alex Dupont ont ensuite été tenus en échec à domicile par Sochaux (1-1), avant de s'incliner lors du derby face à Rennes (1-2). Un coup de moins bien parfaitement légitime pour un promu qui n'a toutefois pas remisé ses ambitions aux vestiaires. La venue de Lens samedi soir à Francis-Le Blé, pour le compte de la 15e journée, était l'occasion parfaite pour les Bretons de renouer avec la victoire. Avant-derniers du classement, les Sang et Or, qui restaient sur deux gros matches face à l'OM (1-1) et l'OL (1-3), étaient en effet en plein doute. Mais après une première période qui s'est achevée sur un score nul et vierge, l'arbitre de la rencontre, M. Ledentu, a été contraint de stopper les débats en raison de la neige. Un report de seulement 72 heures puisque le match a été reprogrammé ce mardi. Alex Dupont, qui a décidé de convoquer le même groupe que celui prévu samedi (Touré, Ngoyi, Bourgis et Lorenzi sont en revanche toujours blessés), espèrent que ses hommes parviendront à préserver leur invincibilité à domicile (deux victoires, quatre nuls). En cas de succès, les Finistériens pourraient même remonter à la troisième place, avec le même nombre de points que les deux premiers, Marseille et Lille. Queudrue de retour avec Lens Reste à savoir si les Lensois ne vont pas réussir à se donner un peu d'air. Après un début de saison très inquiétant, les hommes de Jean-Guy Wallemme ont quelque peu relevé la tête. Au cours de leurs six derniers matches, ils n'ont en effet concédé qu'une seule défaite, pour trois nuls et deux victoires, mais sont toujours en déficit de points. Dix-neuvièmes avec 14 points, les Sang et Or, qui ont pu récupérer Franck Queudrue, alors que ce dernier était forfait samedi, doivent l'emporter pour sortir de la zone rouge Pas vraiment favorable à l'arrêt de la rencontre samedi - "je trouvais que c'était autant jouable après 45 minutes que 20", Jean-Guy Wallemme tentait de faire contre mauvaise fortune bon coeur lundi en conférence de presse: "Pour l'instant, c'est comme si on jouait tous les trois jours. On a joué 45 minutes de plus, mais pas sûr que ça ait de grosses répercussions. Ce qui est embêtant, c'est la programmation de la semaine pour être prêt samedi (Lens reçoit Auxerre) (...) Maintenant, on doit être capable d'enchaîner. Le résultat de mardi soir conditionnera en grande partie mes choix pour samedi. Si c'est un match particulièrement âpre, j'aurai peut-être des changements à faire". Quelque soit la nature de la rencontre, avec une victoire, la fatigue sera vite oubliée du côté des Sang et Or.