Brest, c'est fort !

  • A
  • A
Brest, c'est fort !
@ Ouest-France
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - Brest (L2) a éliminé Toulouse mercredi (2-0).

COUPE DE FRANCE - Brest (L2) a éliminé Toulouse mercredi (2-0). Le Stade Brestois est une équipe en pleine réussite. Dauphin de Caen au classement de Ligue 2, le club breton s'est qualifié ce mercredi pour les huitièmes de finale de la Coupe de France après sa victoire décrochée au Stadium face à Toulouse (2-0). Un succès plein d'opportunisme tant les Toulousains ont dominé la rencontre, sans toutefois trouver la faille. Sans les principaux titulaires (Roux, Grougi, Ewolo, Elana), laissés au repos en prévision du championnat, les hommes d'Alex Dupont ont trouvé les ressources pour marquer deux buts en fin de match, grâce à Poyet et Socrier. Et c'est un autre déplacement qui attend les Brestois en huitièmes de finale puisqu'ils se rendront à Lens, qui a éliminé Marseille mercredi (3-1). "On savait qu'on avait un coup à jouer, a reconnu Richard Socrier au micro d'Eurosport à l'issue de la rencontre. On y a cru. Avec cette équipe remaniée, on a franchi ce tour grâce à notre solidarité et à la réussite." Barré depuis le début de la saison par Nolan Roux, auteur de 12 buts en Ligue 2, l'attaquant brestois a retrouvé le chemin des filets au Stadium en marquant un penalty quelques minutes avant le coup de sifflet final. Un but qui scellait le sort de ce seizième de finale. Un peu plus de dix minutes auparavant, Poyet avait taper un grand coup sur la tête des Toulousains. Son centre-tir trompait Valverde, légèrement avancé. "J'ai voulu centré fort, a avoué le milieu de terrain après coup. Je voulais servir Richard au second poteau. Mais on a beaucoup de réussite en ce moment." Dupont: "Un bon groupe avec des bons mecs" Invaincu en championnat depuis fin novembre et une défaite à domicile face à Vannes (3-4), Brest garde donc en Coupe de France le même rythme effréné qu'en championnat. Sur une série de neuf matches sans défaite, les Bretons sont plus que jamais candidats à la montée en Ligue 1, une grande première depuis 1991, année de la relégation pour raisons financières. "C'est extraordinaire pour nous cette année, on a fait une grosse performance ce soir et j'espère que ça va continuer. On a toujours le même état d'esprit et c'est pour ça qu'on gagne. C'est la volonté d'un groupe de réussir et d'aller de l'avant", a expliqué Poyet. Pour Alex Dupont, c'est aussi la récompense d'un gros travail au quotidien, le fruit d'une parfaite osmose dans le groupe. L'entraîneur breton, arrivé au chevet de l'équipe la saison dernière pour la sauver de la descente en National, a trouvé la recette. Il a donc accueilli avec fierté "ce véritable exploit de venir s'imposer à Toulouse": "Les coiffeurs comme on les appelle se sont bien débrouillés. Ils ont joué avec le coeur et ont su jouer intelligemment pour construire cette victoire. Je suis comblé car on a fait d'une pierre deux coups avec des garçons qui n'ont pas trop de temps de jeu. C'est une belle soirée qui nous offre des perspectives. C'est un bon groupe avec de bons mecs, des leaders, des jeunes, la mayonnaise a bien pris, les garçons se lâchent et croient en ce qu'ils font."