Brest à l'arrêt

  • A
  • A
Brest à l'arrêt
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - Le club breton s'est incliné à Strasbourg (0-1) lors de la 29e journée.

LIGUE 2 - Le club breton s'est incliné à Strasbourg (0-1) lors de la 29e journée. Défait par Ajaccio, lors de la précédente journée (1-0), Brest avait l'occasion de revenir à égalité de points du leader caennais, en déplacement à Angers lundi. Sur la pelouse de Strasbourg, le club breton a raté le coche lors de la 29e levée du championnat, vendredi (1-0). Depuis le mois de décembre dernier, le rythme imposé par les hommes Alex Dupont n'avait guère connu de baisse de rythme. Pourtant, l'élimination en huitièmes de finale face à Lens (2-1), le 17 février dernier, semble avoir quelque peu déstabilisé les Brestois auteurs d'une seule victoire lors de leur cinq derniers matches (3 défaites, un nul) et le revers subi face au Racing est venu le confirmer. Face à une équipe strasbourgeoise peu en verve ces dernières semaines, Brest affiche d'entrée ses ambitions. La tête d'Apanga termine au fond des filets de Cassard (4e). Coup de froid à la Meinau. L'arbitre se charge de réchauffer l'atmosphère en refusant le but pour une position de hors-jeu. La volonté des visiteurs ne s'en trouve pas amoindrie. Sur une maladresse du portier alsacien, Roux, lui aussi de la tête, joue d'un manque de réussite certain (9e). Attentiste, le camp strasbourgois s'en remet à des exploits individuels. Bah offre ainsi l'occasion à Elana de se mettre en évidence d'une jolie claquette (22e). Metz chute à Guingamp Dominateurs mais dénués de réalisme, les Brestois regagnent le vestiaires bredouille. Le deuxième acte va s'avérer encore moins concluant. Malgré plusieurs alertes sur le but de Cassard, l'équipe bretonne s'échine sans succès à l'avant. Grougi trouve un Cassard bondissant sur sa route (56e). Le milieu de terrain brestois, très actif, est de bien des offensives manquées. Tapis en défense, les Strasbourgeois font le dos pour mieux surprendre. A moins de cinq minutes de la fin du match, Rodrigo place une tête imparable (86e, 1-0). Un hold-up parfait salué par Jean-Claude Plessis qui prendra bientôt la présidence du directoire du RC Strasbourg. Brest surpris, Metz a lui aussi baissé sa garde sur la pelouse de Guingamp. Revenus à la marque (1-1) en première période, les Lorrains ont du rendre les armes sur un but de Mathis (78e) en fin de rencontre (1-2). Même sort pour Laval qui a laissé passer sa chance de recoller sur le trio de tête, en s'inclinant (2-0) sur la pelouse d'Arles-Avignon qui s'empare de la quatrième place.