Brawn GP doit réagir

  • A
  • A
Brawn GP doit réagir
Partagez sur :

Dominé par les Red Bull dans les deux derniers Grand Prix, Brawn GP se doit désormais de repartir de l'avant, ce week-end en Hongrie. Egalement menacé dans le classement des pilotes, Jenson Button fera tout pour retrouver le chemin du succès et mater la rébellion de l'écurie anglo-autrichienne.

Dominé par les Red Bull dans les deux derniers Grand Prix, Brawn GP se doit désormais de repartir de l'avant, ce week-end en Hongrie. Egalement menacé dans le classement des pilotes, Jenson Button fera tout pour retrouver le chemin du succès et mater la rébellion de l'écurie anglo-autrichienne.Effacer la frustration. En difficulté à Silverstone et au Nürburgring, les Brawn GP veulent à tout prix retrouver la réussite qui les habitait en début de saison. "Nous restons persuadés que les qualités intrinsèques de la voiture n'ont pas disparus, et les problèmes auxquels nous devons faire face n'étaient dus qu'aux circonstances de courses", explique ainsi Ross Brawn sur le site officiel de la Formule 1. Les températures, assez basses, enregistrées lors de ces deux week-end sont l'une de ces circonstances et la chaleur prévue sur Budapest n'est pas pour déplaire à Jenson Button: "La Hongrie est l'une de mes courses favorites et ça le sera encore plus cette année avec le retour à de vraies températures estivales !".Première pour AlguersuariChez le rival, on compte sur la forme ascendante de Mark Webber, vainqueur de son premier Grand Prix en Allemagne, et désormais 1,5 point derrière son coéquipier, Sebastian Vettel. Ce Grand Prix sera également l'occasion de voir à l'oeuvre pour la première fois en Formule 1, le jeune pilote Toro Rosso, Jaime Alguersuari. Le remplaçant de Sébastien Bourdais deviendra par la même occasion, à 19 ans et quatre mois, le plus jeune pilote à participer à un Grand Prix.Enfin, chez Renault, Nelson Piquet, en cas de mauvaise performance, pourrait vivre sa dernière course au volant de la R29. Le pilote brésilien bénéficiera en effet de la même voiture que Fernando Alonso, et n'aura cette fois pas d'excuses s'il apparaît une nouvelle fois au fin fond de la grille.Le Grand Prix de Hongrie est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1 dimanche à 14 h. Commentaires: Alexandre Delpérier, Dominique Bressot et Julien Fébreau. Et retrouvez les analyses de notre consultant, Alain Prost, tout au long du week-end.