Braga brigue la finale

  • A
  • A
Braga brigue la finale
Partagez sur :

Malgré sa défaite au Benfica Lisbonne (2-1), la semaine dernière, en demi-finale aller de la Ligue Europa, le Sporting Braga n'a rien perdu de son optimisme à l'approche de la manche retour, jeudi. La troupe de Domingos Paciência, surprise de cette saison en C3, croit plus que jamais en ses chances et compte sur le soutien de ses supporters. Mais aussi du peuple portugais.

Malgré sa défaite au Benfica Lisbonne (2-1), la semaine dernière, en demi-finale aller de la Ligue Europa, le Sporting Braga n'a rien perdu de son optimisme à l'approche de la manche retour, jeudi. La troupe de Domingos Paciência, surprise de cette saison en C3, croit plus que jamais en ses chances et compte sur le soutien de ses supporters. Mais aussi du peuple portugais. "Nous gardons notre calme". Albert Meyong, l'attaquant camerounais du Sporting Braga, résumait bien sur le site de l'UEFA l'état d'esprit qui anime le demi-finaliste de la Ligue Europa avant son match retour face au Benfica Lisbonne, jeudi. Battu à l'aller, lors d'un match où il a eu "beaucoup de chance", selon les mots du coach benfiquisite Jorge Jesus, Braga affiche pourtant son optimisme. "Un 2-1 est toujours mieux qu'un 3-1 ou un 1-0, expliquait en conférence de presse le coach, Domingos Paciência, après la rencontre. C'est un résultat qui nous laisse confiants avant le match retour. Je crois que les joueurs pourront battre Benfica. Tout reste vraiment ouvert". Un sentiment partagé par son gardien, Artur: "On connaît la valeur de Braga à la maison. On est suffisamment fort pour faire ce que nous avons à faire: l'emporter 1-0". Après tout, l'outsider de cette édition 2010-2011 a bien battu Poznan (2-0) et Liverpool (1-0) dans son Estadio Municipal. Preuve qu'à la maison, les Arsenalistes sont une autre équipe. "On bénéficie de tout le soutien dont nous avons besoin pour atteindre la finale", rappelle Artur. Paciência: "Le pays supporte Braga" Celui des supporters, bien sûr. Mais aussi d'une partie du peuple portugais qui, selon Domingos Paciência, s'est pris d'affection pour le "petit" Braga face au "grand" Benfica, depuis leur lutte pour le titre la saison passée. "J'ai ressenti, outre nos supporters, que le pays supportait Braga. Je ne sais pas si c'est parce que nous étions opposés au Benfica, parce que c'est un club qui compte des millions de supporters. Mais j'ai senti que Braga unifiait beaucoup de gens, estimait-il sur le site de l'UEFA. Cette année, c'est la même chose. Les gens sont heureux du parcours de Braga." Un parcours qui n'a pas encore pris fin.