Bradley sauve l'honneur US

  • A
  • A
Bradley sauve l'honneur US
Partagez sur :

Sous la menace d'une saison blanche en Majeurs pour la première fois depuis 1994, les Etats-Unis ont trouvé leur salut en la personne de Keegan Bradley, dimanche, sur les greens de Johns Creek. Le jeune Américain de 25 ans s'est adjugé l'USPGA pour sa première participation à un tournoi du Grand Chelem, coiffant au poteau un Jason Dufner qu'il a d'abord poussé aux play-offs. Le symbole du renouveau du golf mondial.

Sous la menace d'une saison blanche en Majeurs pour la première fois depuis 1994, les Etats-Unis ont trouvé leur salut en la personne de Keegan Bradley, dimanche, sur les greens de Johns Creek. Le jeune Américain de 25 ans s'est adjugé l'USPGA pour sa première participation à un tournoi du Grand Chelem, coiffant au poteau un Jason Dufner qu'il a d'abord poussé aux play-offs. Le symbole du renouveau du golf mondial. Ce n'est pas sur Tiger Woods que les Etats-Unis, privés de sacre en Grand Chelem depuis le triomphe de Phil Mickelson au Masters d'Augusta en avril 2010, pouvaient compter ce week-end pour épargner au golf américain une première saison blanche en Majeurs depuis 1994. Comme nombre de références parmi lesquelles Martin Kaymer, Angel Cabrera, Ernie Els, Vijay Singh ou Darren Clarke, le Tigre n'a pas passé le cut cette semaine sur les greens de l'USPGA - une première dans la carrière du quadruple vainqueur du trophée. Pourtant les Etats-Unis ont de la ressource, et à la veille du quatrième et dernier tour étaient assurés ou presque de voir le succès d'un de leurs représentants sur l'ultime rendez-vous majuscule de l'année. Jason Dufner était notamment attendu. Mais alors qu'il comptait cinq coups d'avance sur un certain Keegan Bradley à trois trous de la gagne, celui-ci s'est effondré, victime de trois bogeys d'affilée pour se retrouver à -8, poussé en play-offs par son jeune challenger, revenu du diable vauvert à la faveur de deux birdies sortis aux 16e et 17e drapeaux. La dynamique du moment a alors logiquement profité au neveu de la légendaire Pat Bradley, figure emblématique du LPGA, victorieuse de six Majeurs dans les années 80. Pour sa première participation à un tournoi du Grand Chelem, Keegan Bradley, 25 ans, a fait de son coup d'essai un coup de maître, devenant le premier joueur à réaliser pareil exploit depuis Ben Curtis, le lauréat du British Open 2003, deux mois après avoir ouvert son palmarès sur le circuit PGA à Dallas."Je n'arrive pas à y croire, je suis si fier", réagissait l'intéressé, manifestement ému après avoir étreint sa famille et soulevé sa coupe. C'est comme un rêve et j'ai peur de me réveiller dans cinq minutes et me rendre compte que ce n'est pas vrai. J'aimerais tellement faire partie de ces meilleurs joueurs, être mentionné avec mon idole Phil Mickelson... J'espère vraiment ne pas disparaître de sitôt." Sur les 13 derniers tournois du Grand Chelem disputés, 13 golfeurs différents se sont imposés - parmi lesquels les jeunes Charl Schwartzel (Masters 2011), Rory McIlroy ('US Open 2011), Martin Kaymer (USPGA 2010) et Louis Oosthuizen (British Open 2010), tous âgés de moins de 30 ans au moment de leur sacre - signe que le golf mondial a beaucoup évolué. Très attendus cette semaine du côté d'Atlanta, les Anglais Luke Donald et Lee Westwood se sont contentés de la huitième place finale, à cinq coups de Keegan Bradley et Jason Dufner. A ce jour, les deux premiers joueurs mondiaux courent toujours après leur première victoire majeure... Le classement final de l'USPGA 2011: 1. Keegan Bradley (USA) -8 (vainqueur en play-offs) Jason Dufner (USA) -8 3. Anders Hansen (DAN) -7 4. Robert Karlsson (SUE) -5 David Toms (USA) -5 Scott Verplank (USA) -5 7. Adam Scott (AUS) -4 8. Lee Westwood (ANG) -3 Luke Donald (ANG) -3) 10. Kevin Na (USA) -2 D.A. Points (USA) -2